Accusé d'avoir imposé et filmé des examens gynécologiques, un médecin devant la justice

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Accusé d'avoir imposé et filmé des examens gynécologiques, un médecin devant la justice

Publié le 11/06/2018 à 14:52 - Mise à jour à 15:03
© DAMIEN MEYER / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Ce lundi s'ouvre le procès pour pas moins de 32 viols d'un médecin du Cher qui aurait abusé sexuellement de ses patientes. Il leur aurait imposé des examens gynécologiques non justifiés, parfois en filmant les actes.

Il reste présumé innocent, mais si sa culpabilité était reconnue pour l'ensemble des dossiers, il serait l'un des pires violeurs de l'histoire pénale française de ces dernières années. Ce lundi 11 s'ouvre devant les assises de Bourges de Thierry D., ancien médecin accusé du viol de 32 patientes.

C'est en novembre 2014 que le scandale éclate. Une jeune patiente de 19 ans se rend chez le docteur d'Argent-sur-Sauldre dans le Cher. Elle remarque qu'au cours de l'examen gynécologique, elle est filmée par un caméscope que le médecin a maladroitement dissimulé. Elle porte plainte et les forces de l'ordre perquisitionnent chez le praticien et découvrent sa "collection": de nombreuses vidéos de femmes allongées sur la table d'examen.

Le médecin est arrêté et placé en détention provisoire. Entre temps, pas moins de 32 plaintes de patientes (certaines mineurs) seront retenues, toutes pour viol, auxquelles se rajoutent une dizaine de dossier pour atteinte à l'intimité de la vie privée. Ces victimes déclarées avancent des actes similaires: des examens gynécologiques pas toujours justifiés et une utilisation abusive du speculum, un écarteur en métal pour examiner qui s'enfonce dans le vagin pour explorer l'organe génital d'une patiente.

Lire aussi - Corse: un papi violeur condamné à 12 ans de prison pour des sévices sexuels sur sa petite-fille

Lors de l'instruction, le médecin a nié avoir imposé un examen gynécologique inutile –et donc prétexte à une forme de pénétration– à ses patientes. Il n'a pas pu nier avoir filmé ces séances sans le consentement des victimes, parlant d'une "connerie".

Le médecin, qui reste présumé innocent et qui comparaît libre à l'audience (il a bénéficié d'un contrôle judiciaire après six mois de détention) risque 20 ans de prison.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le médecin est accusé de 32 viols sur ses patientes.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-