Ado morte à Nantes lors d'un rodéo auto: ce que l'on sait

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Ado morte à Nantes lors d'un rodéo auto: ce que l'on sait

Publié le 01/11/2015 à 11:29 - Mise à jour à 11:37
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une adolescente de 17 ans a trouvé la mort en marge d'une course automobile illégale, vendredi 30 près de Nantes, et cinq autres personnes ont été blessées, dont une grièvement. Le chauffard présumé a été arrêté, il roulait sans permis et alcoolisé.

Il avait de l'alcool dans le sang, mais pas de permis. Un automobiliste qui participait à un "run", une course automobile sauvage, vendredi 30 près de Nantes, a perdu le contrôle de son véhicule et percuté des spectateurs. Six personnes ont été fauchées par la voiture folle, dont une adolescente de 17 ans qui a perdu la vie. Ce que l'on sait de ce drame.

> Les faits

Il était aux alentours de 22h45, vendredi, lorsque deux pilotes se sont élancés à pleine vitesse pour faire la course dans la zone commerciale d'Atlantis, à Saint-Herblain près de Nantes. Rue du Coutelier, une ligne droite d'environ 500 mètres, l'un d'eux a alors perdu le contrôle. Sa voiture est alors venue percuter plusieurs véhicules en stationnement, avant de faucher des spectateurs.

> Les victimes

Six personnes ont été renversées. L'une d'elles, une adolescente de 17 ans, a été tuée, tandis qu'une jeune femme de 25 ans a été très grièvement blessée. Elle a rapidement été évacuée à l'hôpital par les secours.

Quatre autres membres du public ont également été touchés, mais plus légèrement. Tous sont âgés d'une vingtaine d'années.

> Le responsable présumé

Le conducteur du véhicule devenu fou aurait pris la fuite à bord de sa voiture avant d'être interpellé par les forces de l'ordre, avance La Dépêche. Selon France 3 Pays de la Loire, il s'agirait d'un homme de 42 ans, originaire du département.

Le commissariat local a confirmé, de même source, qu'il était sans permis et en état d'ivresse au moment des faits.

 

Alors que les circonstances exactes des faits restent encore sujettes à caution, les autorités ont lancé un appel à témoins. Les personnes qui auraient assisté au drame, ou qui disposeraient d'informations, sont invitées à appeler au 02.53.46.71.02 ou 02.53.46.71.43.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le chauffard présumé aurait pris la fuite après l'accident.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-