Ado séquestrée et forcée de se prostituer à Savigny-le-Temple: ouverture d'une information judiciaire pour proxénétisme aggravé

Ado séquestrée et forcée de se prostituer à Savigny-le-Temple: ouverture d'une information judiciaire pour proxénétisme aggravé

Publié le 11/04/2017 à 15:36 - Mise à jour à 15:48
©Bohac Yann/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'enquête se poursuit depuis la libération d'une adolescente de 16, séquestrée et forcée de se prostituer par quatre personnes à Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne), libérée dimanche 9 par une opération du Raid. La jeune victime a été longuement entendue par les policiers au cours de la journée du lundi 10.

Les forces de l'ordre tentent de comprendre comment elle a pu se retrouver séquestrée en région parisienne alors qu'elle se rendait à Toulon chez son petit ami, depuis Besançon. La jeune fille aurait confié aux enquêteurs être allée de son propre chef dans cet appartement, situé dans un quartier plutôt calme de Savigny-le-Temple, a indiqué une source proche du dossier au journal 20 Minutes. Elle serait entrée en relation avec ses ravisseurs par le biais des réseaux sociaux, notamment Snapchat.

Une information judiciaire a été ouverte pour proxénétisme aggravé ce mardi 11, du fait que la victime était mineure. Un délit passible de dix ans de prison. 

Selon le journal Le Parisien qui rapporte les faits, l'adolescente avait quitté le domicile de ses parents qui habitent Besançon une semaine avant l'intervention du Raid, avec leur accord, pour rejoindre son petit ami à Toulon, dans le sud de la France. Dimanche matin, la mère de la victime a reçu un SMS inquiétant dans lequel sa fille explique être retenue de force par des hommes armés qui l'oblige à se prostituer. Parallèlement, elle relaie sur son compte Snapchat plusieurs messages "où elle évoque des armes de poing et explique être prisonnière dans un appartement, avant que son téléphone ne soit coupé soudainement" selon le journal.

A la réception de ce SMS de détresse, sa mère a immédiatement prévenu le commissariat de Besançon pour alerter les forces de l'ordre sur la terrible situation de sa fille. Elle a également contacté celui de Moissy-Cramayel, dont dépend Savigny-le-Temple. Dans la soirée, un important dispositif de police est déployé autour du logement soupçonné d'abriter les kidnappeurs et la victime, grâce à la géolocation du téléphone de cette dernière. A 19h30, les hommes du Raid lancent l'assaut et libèrent rapidement l'adolescente vêtue d'un simple maillot de bain. Les policiers d'élite interpellent également trois hommes, âgés de 23, 24 et 25 ans ainsi qu'une femme de nationalité brésilienne. Dans le logement, des préservatifs neufs et usagés sont retrouvés ainsi qu'une arme de poing et un chargeur approvisionné.

Le plus âgé des suspects était très défavorablement connu des services de police, notamment pour viol. La justice souhaite avant tout savoir si d'autres jeunes filles ont également été victimes de ce groupe malveillant.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une information judiciaire a été ouverte pour proxénétisme aggravé ce mardi 11.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-