Bernard Tapie amaigri et affaibli par son cancer devant la justice belge (vidéo)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Bernard Tapie amaigri et affaibli par son cancer devant la justice belge (vidéo)

Publié le 25/10/2017 à 17:51 - Mise à jour à 17:57
©Capture d'écran
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'ancien président de l'OM, homme d'affaires et ancien ministre Bernard Tapie était ce mercredi devant la justice belge pour contester la saisie des comptes de sa société GBT Holding (décidée dans le cadre du conflit qui l'oppose au Crédit Lyonnais). Il est ainsi apparu à la télévision belge clairement affaibli par son cancer.

Bernard Tapie, très discret médiatiquement depuis l'annonce de son cancer de l'estomac, est apparu ce mercredi 25 pour la première fois à la télévision belge. Clairement fatigué et amaigri par son traitement, il a cependant ironisé sur sa maladie quand une journaliste locale lui a demandé s'il pensait être victime d'un acharnement de la justice. "C'est à mon estomac que vous devriez poser cette question", a-t-il ainsi lancé sur la RTBF.

L'ancien président de l'Olympique de Marseille était ce mercredi devant la justice belge pour opposer son veto à une procédure de saisie des comptes de sa société GBT Holding. Cette procédure résulte d'une décision de justice destinée à résoudre le conflit qui oppose l'homme d'affaires et ancien ministre au Crédit Lyonnais (suite à la revente d'Adidas en 1992).

L'encre ne cesse de couler sur cette fameuse affaire Adidas. Mais Bernard Tapie doit toujours rembourser 404 millions d'euros au Crédit Lyonnais. Cette somme avait été annoncée après la levée de l'arbitrage par la justice française en 2015.

Bernard Tapie était donc ce mercredi matin en Belgique avec ses avocats pour signaler son souhait de porter toute cette affaire devant la cour de justice européenne. "J'espère que la justice belge mettra un point d'honneur à interroger le droit européen pour savoir si ça a été bien fait ou pas. Si la justice européenne dit +oui ça a été bien fait+, je me serai trompé. Sinon, on comprendra pourquoi ce combat de ces cinq dernières années a tourné comme il a tourné", a-t-il ainsi déclaré.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Bernard Tapie a été opéré mi-septembre de l'estomac et suit depuis une chimiothérapie.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-