Affaire David Hamilton: l'autopsie exclut la mort par l'ingestion de médicaments

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Affaire David Hamilton: l'autopsie exclut la mort par l'ingestion de médicaments

Publié le 30/11/2016 à 15:51 - Mise à jour à 15:55
©Capture d'écran Youtube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le photographe David Hamilton a été retrouvé mort le 25 novembre dernier, dans son appartement parisien. Pris dans la tourmente d'accusations de viols et de pédophilie, le suicide par ingestion de médicaments a été envisagé dans un premier temps. Mais l'autopsie exclut ce scénario.

Les circonstances de la mort de David Hamilton deviennent brusquement plus troubles avec les conclusions du rapport d’autopsie. D’après les médecins légistes en effet, le photographe satyre, et accusé de plusieurs viols sur mineures, dont Flavie Flament quant celle-ci n’avait que 13 ans, est bel et bien mort d’une asphyxie. Une conclusion logique, les médecins ayant découvert l’homme de 83 ans, le 25 novembre dernier, en état d’arrêt cardiaque et respiratoire.

Problème: les légistes affirment que la mort n’a pas été causée par les médicaments retrouvés à proximité du corps, des produits qui avaient été soupçonnés dans un premier temps d’avoir provoqué le décès, dans ce qui semblait être un suicide.

Des conclusions qui excluent totalement la thèse du suicide par voie médicamenteuse, et remettent en avant l’information, dévoilée par Le Parisien –mais qui n’avait pas réellement fait échos dans les médias– comme quoi l’homme a été retrouvé dans son appartement du VIe arrondissement de Paris, vers 21h30, avec un sac plastique sur la tête. Des faits qui n’écartent bien sûr pas la thèse du suicide… mais la rendent déjà plus incertaine. Elle reste de toute façon le scénario privilégié par les enquêteurs.

David Hamilton était de nationalité britannique mais vivait depuis une cinquantaine d’années en France. Il s’est fait connaître grâce à des recueils représentant des clichés de jeunes nymphettes, généralement mineures, voir à peine rentrées dans l’adolescence, dénudées et dans des postures pour le moins ambiguës.

Dans son livre La Consolation, Flavie Flament raconte comment l’homme avait sexuellement abusé d’elle en 1987, en marge de séances photos dirigées par le pédophile présumé, auxquelles sa mère la forçait à participer. D'autres femmes s'étaient depuis manifestées expliquant également avoit été violées par le photographe.        

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le photographe amateur de nymphettes était âgé de 83 ans.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-