Xavier Dupont de Ligonnès: le profil inquiétant d'un père de famille fervent chrétien et commercial raté

Xavier Dupont de Ligonnès: le profil inquiétant d'un père de famille fervent chrétien et commercial raté

Publié le 09/01/2018 à 11:24 - Mise à jour à 11:47
©Collection privée De Ligonnès/FSMADJA/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Des policiers intervenaient ce mardi matin dans un monastère de Roquebrune-sur-Argens (Var) à la recherche de Xavier Dupont de Ligonnès. L'homme est le suspect numéro un dans le quintuple meurtre de sa famille à Nantes en 2011. Les enquêteurs vont rapidement mettre en lumière un profil étrange, celui d'un individu accumulant les déboires professionnels sur fond d'un comportement inquiétant.

Ce mardi 9 au matin, des hommes de la police judiciaire ont investi un monastère de Roquebrune-sur-Argens après que plusieurs personnes y ont décrit l'un des membres de la congrégation comme ayant une forte ressemblance physique avec Xavier Dupont de Ligonnès. L'homme est soupçonné du quintuple meurtre familial de Nantes en 2011, après la découverte des cadavres de sa femme et de ses quatre enfants. Et ce ne sont pas les éléments que vont ensuite être révélés sur Xavier Dupont de Ligonnès qui vont dissiper cette image de suspect qui, acculé, aurait décidé de massacrer toute sa famille.

Car l'homme, âgé de 50 ans au moment des faits, malgré l'apparence d'une vie bourgeoise et bien rangée, semblait multiplier les échecs professionnels. Ses activités sont d'ailleurs assez "floues". Officiellement présenté comme un "commercial", il a fondé plusieurs sociétés n'ayant connu aucun succès. Elles visaient à offrir des services pour des commerciaux itinérants. Un guide, une carte de fidélité, voire l'adhésion à une fédération, aucun de ces projets n'a fonctionné. Selon le procureur de Nantes, il ne déclarait au fisc que 4.000 euros annuels. Son épouse de son côté n'occupait qu'un modeste emploi d'adjointe à la vie scolaire, 13 heures par semaine, dans une école privée.

Lire aussi: Alerte info - Xavier Dupont de Ligonnès retrouvé? Des policiers en cours d'intervention dans un monastère du Var

Catholique pratiquant, voire même fervent durant sa jeunesse, Xavier Dupont de Ligonnès, multiplia cependant sur des forums dédiés des déclarations étranges, parfois morbides, évoquant l'existence d'"homicides altruistes". Les enquêteurs qui essaieront de décrypter la vie du suspect lui découvriront au moins une maîtresse (qui lui prêtait d'ailleurs de l'argent). Ils découvriront aussi que si Xavier Dupont de Ligonnès a reconnu la paternité de son fils aîné, il n'en était pas le père biologique. Madame Dupont de Ligonnès, décrite comme pieuse, consultait des conseillers conjugaux, ou d'autres type de confidents, dont l'un décrit par Le Monde comme un "gourou" lui extorquera de fortes sommes d'argent.  Dans un carnet intime appartenant au suspect, Xavier Dupont de Ligonnès expliquera que sa femme "avait des envies physiques de plusieurs autres hommes, qu'elle les réalisait plus ou moins concrètement". Dans ce même document, le suspect se décrivait comme faisant partie "des gens intelligents, volontaires, équilibrés, en bonne santé morale et physique, et qui réalisent des choses".

Décrit comme voulant préserver les apparences à tout prix, Xavier Dupont de Ligonnès semblait assailli par les problèmes d'argent. Il devait en effet prendre en charge sa famille, payer le loyer de sa maison dont il n'était pas propriétaire, ainsi que les frais scolaires de ses deux aînés étudiants. Avant de disparaître, il écrira une lettre à son entourage qu'il partait aux Etats-Unis avec sa famille pour se cacher dans le cadre d'un programme de protection de témoin dans une affaire de stupéfiants. Sa famille en question, elle, reposait sous une dalle de la maison de Nantes (rachetée début 2015) criblée de balles pendant que lui se dirigeait vers le Var, dans la région de Roquebrune-sur-Argens, où sa trace disparaissait peu après.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Xavier Dupont de Ligonnès et son épouse avaient quatre enfants.

Newsletter





Commentaires

-