Affaire Jeremstar: les deux victimes présumées de Cardonna veulent retirer leurs plaintes

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Affaire Jeremstar: les deux victimes présumées de Cardonna veulent retirer leurs plaintes

Publié le 07/02/2018 à 12:02 - Mise à jour à 12:09
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Selon les informations rapportées mardi par France Info, les deux jeunes hommes qui accusaient Pascal Cardonna (alias Babybel) de violences sexuelles envisagent de retirer leur plainte. L'un d'eux dit avoir été manipulé par le paparazzi Jean-Claude Elfassi.

L'affaire Jeremstar prend un nouveau tournant. Selon les informations rapportées mardi 6 par France Info, les deux jeunes hommes qui accusaient Pascal Cardonna (alias Babybel) de violences sexuelles envisagent de retirer leur plainte. Annoir, l'un d'eux, avait affirmé devant les enquêteurs avoir été drogué et s'être réveillé dans le lit du salarié de France Bleu lors d'une soirée organisée dans sa villa. "Il était en train de me faire une fellation. Je me suis défendu, je suis parti, en état de choc", avait-il déclaré. Il avait déposé plainte contre le quinquagénaire pour viol sur mineur et contre Jeremstar pour complicité.

Mais finalement, le jeune homme est sur le point de faire machine arrière. "Tu n'as pas mérité tout ce qui t'arrive. Je fais en sorte de te laver de tout dans les médias et sur Twitter", aurait écrit Annoir dans un mail écrit à Pascal Cardonna mardi 6 au matin. De plus, sur son compte Snapchat, le jeune garçon a estimé qu'il avait "été assez puni sur les réseaux sociaux", qu'on "avait assez parlé de lui", expliquant donc qu'il allait retirer sa plainte et qu'il n'allait plus parler de cette histoire à partir de maintenant.

Dans cette vidéo, le plaignant a également révélé l'existence d'un nouveau protagoniste: Jean-Claude Elfassi. Ce paparazzi se serait servi de lui. Suite à ses révélations, il lui aurait tout d'abord proposé d'avoir des avocats gratuitement pour pouvoir se défendre. Puis, avec eux, il aurait modifié sa plainte (elle visait à l'origine Pascal Cardonna) et se serait "amusé à vouloir mettre Jeremstar pour faire du buzz" et "à vendre des informations à Public". Selon lui, le paparazzi avait une dent contre Jeremstar et voulait se venger. Le jeune homme a donc préféré se "désolidariser" des plaintes déposées par son avocat maître Benamghar et a présenté ses excuses au blogueur.

Lire aussi - Affaire Jeremstar: Cardonna s'exprime et nie tout en bloc 

De son côté, l'autre jeune homme qui avait porté plainte contre Pascal Cardonna pour "corruption de mineur" et "recours à la prostitution de mineur", a lui aussi l'intention de faire volte-face. Prénommé Jason, il a maintenu avoir eu une relation sexuelle tarifée avec le quinquagénaire lorsqu'il avait 15 ans. Mais il s'est engagé auprès de lui à retirer sa plainte en échange du retrait de la sienne pour "dénonciation calomnieuse".

Suite à ce revirement de situation, l'avocat de Pascal Cardonna a pris la parole expliquant que son client était "essoré par toute cette affaire". "Maintenant, il va pouvoir sécher. Mais le mal est fait", a-t-il ajouté. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les deux accusateurs de Cardonna ont l'intention de faire machine arrière.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-