Maëlys - 4 mois après: un suspect, des questions et d'autres disparitions

Maëlys - 4 mois après: un suspect, des questions et d'autres disparitions

Publié le 27/12/2017 à 15:07 - Mise à jour à 15:31
©Capture d'écran Facebook
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Quatre mois après la disparition de Maëlys de Araujo au Pont-de-Beauvoisin (Isère), aucune trace d'elle n'a été retrouvée et le suspect Nordahl Lelandais n'a rien avoué. L'affaire reste donc entourée de mystères malgré les éléments découverts, et a connu bien des rebondissements au-delà de l'enquête sur l'enlèvement de la fillette.

Une marche blanche était organisée ce mercredi 27 au Pont-de-Beauvoisin, commune d'Isère devenue tristement célèbre comme le lieu de la disparition de la petite Maëlys de Araujo, dans la nuit du 26 au 27 août dernier.

Quatre mois après le début de cette affaire, l'émotion reste vive. Les rebondissements ont été nombreux mais la fillette n'a toujours pas été retrouvée. L'espoir qu'elle soit en vie paraît illusoire, et c'est bien pour enlèvement et meurtre que Nordahl Lelandais est mis en examen.

Lire aussi Disparition de Maëlys - que risque le suspect en l'absence de corps ou d'aveu?

Ce suspect -qui se mure dans le silence après avoir tenté d'expliquer les éléments plus que troublant entraînant son interpellation début septembre- et son étrange profil ont contribué au mystère qui entoure cette affaire.

S'il reste présumé innocent, les enquêteurs ne semblent pas avoir de doute sur sa culpabilité. L'homme a quitté le mariage et coupé son téléphone au moment où la fillette disparaissait. Une silhouette blanche, couleur de sa robe, a été repérée dans une voiture ressemblant en tout point à la sienne par la vidéosurveillance. L'ADN de Maëlys a été prélevé dans son véhicule malgré l'étonnant zèle dont l'ancien militaire de 34 ans a fait preuve pour la nettoyer de fond en comble.

Lire aussi: Qui est Nordahl L. - le profil d'un ancien militaire ayant sombré dans la délinquance et l'échec

Des semaines de recherches et d'importants moyens n'ont pas permis de retrouver de traces de l'enfant. Une situation qui laisse place à tous les fantasmes. Au point que les théories, les accusations voire les menaces ont fusé au sein du petit village mais pas seulement.

Voir: Affaire Maëlys - le frère du suspect parle, "j'ai peur pour ma famille"

L'affaire a également été le théâtre de rebondissements judiciaires. Les nombreuses fuites ont conduit à l'ouverture d'une autre enquête pour violation du secret de l'instruction, le parquet mettant en cause les gendarmes.

Mais dernièrement, après plus de trois mois d'enquête, celle-ci a pris une autre tournure qui interroge un peu plus sur le profil du principal suspect. Plusieurs éléments accusent Nordahl Lelandais d'être impliqué dans la mort d'Arthur Noyer, militaire disparu en avril dans la région de Chambéry. Il a été mis en examen pour assassinat.

Voir: Affaires Maëlys et Noyer - ces similitudes qui accablent Nordahl L.

Des restes avec l'ADN d'Arthur Noyer ont été retrouvés en septembre, et l'analyse des téléphones portables et de la vidéosurveillance ont montré que le suspect et la victime ont fait un trajet commun ce soir-là.

Avec plusieurs autres disparitions suspectes dans la région, jusqu'à celle d'Estelle Mouzin, désormais ré-examinées à la lumière de ces éléments, il semble possible que Maëlys ait été la dernière victime d'un tueur en série.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La disparition de Maëlys de Araujo remonte à quatre mois. Un suspect, Nordahl Lelandais, a été mis en examen mais de nombreuses questions demeurent.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-