Affaire Maëlys: l'enfant a disparu depuis 16 semaines, les avancées de l'enquête se font rares

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Affaire Maëlys: l'enfant a disparu depuis 16 semaines, les avancées de l'enquête se font rares

Publié le 18/12/2017 à 11:59 - Mise à jour à 12:05
© PHILIPPE DESMAZES / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La petite Maëlys de Araujo a disparu maintenant depuis 16 semaines. La défense campe sur ses positions contestant l'heure de l'enlèvement définie par l'accusation. Et les recherches du corps de l'enfant n'ont rien donné. Le mystère s'épaissit et l'enquête sera sans doute longue.

Une attente insoutenable qui continue, ponctuée parfois de timides avancées, de plus en plus rares. Dimanche 17, la petite Maëlys a disparu depuis 16 semaines. Les parents de la fillette qui a eu neuf ans en novembre passeront donc probablement leur premier Noël sans leur enfant disparue au beau milieu d'une nuit d'été, en marge d'une fête de mariage. C'était dans la nuit du 26 au 27 août à la salle polyvalente de Pont-de-Beauvoisin.

L'affaire s'est brusquement accélérée le 30 novembre lors de la première audition du suspect Nordahl Lelandais devant les juges d'instruction depuis sa mise en examen et son incarcération le 3 septembre. Si l'ancien militaire de 34 ans a nié en bloc, comme il le fait depuis le début, les charges qui pèsent contre lui, l'accusation a fait connaître les éléments pesant contre le trentenaire. Primo, l'horaire de la disparition retenue par le dossier (et contesté par la défense) de 2h46 correspondant au moment où le suspect s'est éclipsé de la fête avant d'y revenir 39 minutes plus tard.

Secundo, une image de vidéosurveillance prise une minute après l'heure présumée de la disparition à environ 800 mètres des lieux de la fête, montrant une Audi A3 semblable à celle du suspect (mais sans plaque d'immatriculation visible), avec une silhouette vêtue de blanc sur le siège passager. La même voiture repasse plus tard, dans l'autre sens, avec le siège vide. Le suspect nie qu'il s'agisse là de son véhicule, tandis que son avocat Maître Alain Jakubowicz, s'il admet que "ça pourrait être son véhicule" nie que la silhouette soit celle d'une enfant, parlant d'une personne avec "un décolleté de femme".

Depuis, l'enquête sur la disparition de Maëlys se focalise sur cette opposition. Pour l'accusation, la fillette a été enlevée pile au moment où Nordahl Lelandais a quitté les lieux. Il a coupé son portable et a emmené l'enfant dans une destination inconnue (et lui a réservé un sort inconnu…) et a été capté sur le chemin par une caméra de vidéosurveillance. Pour la défense, des témoignages de convives du mariage proches de Maëlys affirment que l'enfant était encore là après 3h du matin et aurait plutôt disparu entre 3h15 et 3h30, alors que l'ancien militaire était déjà parti. Il ne peut donc avoir commis cet acte, et la voiture repérée, si c'est bien la sienne, ne montre pas la fillette sur le siège passager.

Lire aussi: Exclusif - Les témoignages des proches de Maëlys qui corroborent la défense de Nordahl L.

Depuis 16 semaines, les recherches n'ont pas permis de découvrir le corps de la fillette malgré une recherche systématique sur les nombreux plans d'eau de la région. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Maëlys de Araujo a disparu depuis 16 semaines, l'enquête piétine.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-