Affaire Maëlys: le message bouleversant de sa maman sur Facebook (vidéo)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Affaire Maëlys: le message bouleversant de sa maman sur Facebook (vidéo)

Publié le 28/11/2017 à 11:03 - Mise à jour à 11:22
©Capture d'écran
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s):
-A +A

La petite Maëlys de Araujo a disparu depuis trois mois et l'enquête peine à comprendre ce qu'il s'est passé. Sa maman, éplorée, et qui est rentrée chez elle dans le Jura, a publié sur son compte Facebook une vidéo émouvante pour exprimer sa détresse.

Pour que l'on n'oublie pas. Trois mois après la disparition de la petite Maëlys, sa maman vient de publier une vidéo déchirante sur Facebook. Jennifer de Araujo la mère de l'enfant disparue a publié sur son compte (où elle apparaît sous son nom de jeune fille "Cleyet Marrel") une succession de photos de sa fille qui a eu neuf ans au mois d'août.

Sur un fond musical poignant (la chanson Si t'étais là de Louane), s'étalent les photos d'une enfant heureuse, tantôt souriante avec retenue, tantôt riante, tantôt nourrisson. Un peu plus de deux minutes d'émotion où se succèdent les phrases "tu nous manques", "la vérité pour Maëlys", pour une publication intitulée "3 mois insoutenable (sic) sans toi".

Sur le même sujet: Exclusif - Maëlys, dernière heure avant le drame: il raconte

Hasard ou réel message, certaines paroles de la chanson (écrite par Louane pour rendre hommage à ses parents morts) résonnent même étrangement quand on connaît les détails de l'affaire. "Parfois je pense à toi dans les voitures…" commence ainsi la ballade touchante. Faut-il y voir un lien avec le fait que la seule vraie charge incontestable contre Nordahl Lelandais, le principal suspect, est la trace ADN retrouvée dans l'habitacle de son Audi A3 prouvant que la fillette est bien montée? L'ancien militaire l'avait nié dans un premier temps avant de l'admettre devant l'évidence de l'ADN. Reste à savoir si, comme l'affirme le trentenaire en détention depuis le 3 septembre, la petite voulait seulement vérifier la présence de chien avant de redescendre, ou si autre chose s'est passé.

La petite Maëlys s'est volatilisée dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août, alors qu'elle se trouvait avec ses parents dans la salle polyvalente de Pont-de-Beauvoisin (Isère) à une fête de mariage. Le seul suspect déclaré, Nordahl Lelandais, nie toute implication et reste présumé innocent. L'enquête piétine depuis deux mois et les fouilles massives n'ont pas réussi à découvrir ce qui avait pu arriver à l'enfant.

Lire aussi: Affaire Maëlys: l'enquête au point mort depuis 2 mois, le mystère est total

Le 30 novembre, la cour d'appel de Grenoble rendra sa décision sur la requête en nullité déposée par la défense, concernant les premières auditions par la gendarmerie du suspect et qui n'auraient pas été filmées, un manquement contraire à la procédure.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La maman de Maëlys rend hommage à sa fille sur Facebook.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-