Affaire Maëlys: Nordahl Lelandais reconnait l'avoir giflée, le coup aurait été mortel

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Affaire Maëlys: Nordahl Lelandais reconnait l'avoir giflée, le coup aurait été mortel

Publié le 07/04/2018 à 11:39 - Mise à jour à 11:40
© PHILIPPE DESMAZES / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Nordahl Lelandais, principal suspect dans l'affaire Maëlys, a expliqué lors de son audition en mars dernier avoir giflé la fillette le soir de sa disparition. Ce coup aurait provoqué la mort de la fillette.

Nouvelle révélation dans l'affaire de la disparition de la petite Maëlys. Comme BFMTV l'a dévoilé vendredi 6: Nordahl Lelandais a expliqué avoir giflé la petite fille lors de son audition le 19 mars dernier.

Le principal suspect dans cette affaire avait expliqué aux enquêteurs avoir accidentellement tué l'enfant le 14 février dernier et les avait dans le même temps conduit jusqu'aux restes de la fillette.

A voir aussi: Après Maëlys, Nordahl Lelandais avoue le meurtre d'Arthur Noyer

Nordahl Lelandais a expliqué l'avoir tuée "involontairement". Dans la nuit du 26 au 27 août dernier, il a indiqué que Maëlys était montée dans son véhicule pour qu'il l'emmène voir ses chiens.

mais durant le trajet, il a indiqué que l'enfant avait commencé à paniquer. Elle lui a alors demandé de faire demi-tour pour revenir à la fête de mariage d'où ils venaient et s'est mise à crier. C'est a ce moment de Nordahl Lelandais a dit avoir donné une claque à sa passagère.

L'enfant a alors perdu connaissance. Le principal suspect de l'affaire a alors arrêté sa voiture et pris le pouls de la petite fille. Voyant qu'elle était morte, il a entrepris de la cacher dans une cabane près du domicile de ses parents à Domessin, Savoie, avant de retourner à la fête de mariage à Pont-de-Beauvoisin, en Isère.

Ce n'est que quelques heures plus tard que le principal suspect de l'affaire, ancien militaire, a expliqué avoir caché le corps sans vie de l'enfant dans le massif de la Chartreuse, là où il a été découvert en février dernier.

Les enquêteurs vont tout de même vérifier les dires du suspect. Après analyse minutieuse des conclusions de l'autopsie de l'enfant et des indices matériels, les gendarmes pourront déterminer si les dires de Nordahl Lelandais sont exacts.

Le trentenaire est aussi impliqué dans une autre disparition: celle d'Arthur Noyer. jeudi 29 mars il a reconnu avoir accidentellement tué le caporal au cours d'une bagarre.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Nordahl Lelandais a expliqué avoir giflé la petite Maëlys, le coup l'aurait tuée.

Newsletter





Commentaires

-