Affaire Maëlys: pour faire parler Nordahl Lelandais, les juges ont un plan

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Affaire Maëlys: pour faire parler Nordahl Lelandais, les juges ont un plan

Publié le 20/03/2018 à 13:38 - Mise à jour à 14:07
© PHILIPPE DESMAZES / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Nordahl Lelandais a été auditionné lundi par les juges d’instruction dans le cadre de l'enquête sur la mort de Maëlys de Araujo. Les juges ont visiblement opté pour une stratégie particulière: laisser parler le suspect sans lui opposer (pour le moment) des éléments précis à charge.

Pas de déclaration officielle, pas de conférence de presse. En apparence, rien n'a filtré de l'audition de Nordahl Lelandais devant les juges d'instruction de Grenoble, dans le cadre de l'enquête sur la mort de la petite Maëlys.

Pourtant, les rares éléments connus dessinent ce qui a sans doute été la stratégie des magistrats. Dès lundi 19, à l'issue de l'audition, on apprenait via une déclaration de l'AFP au parquet que Nordahl Lelandais a fourni "des explications qui sont les siennes". Autrement dit l'ancien militaire a parlé aux juges, lui qui était resté mutique lors de sa dernière audition le 22 février.

Selon une information de France 3, les magistrats auraient jugé opportun de laisser Nordahl Lelandais s'exprimer librement sur la nuit lors de laquelle il aurait  tué Maëlys dans des circonstances encore floues. Le suspect se bornait lors de ses aveux du 14 février à évoquer un accident.

Lire aussi - Nordahl Lelandais: l'enquête sur la disparition d'Adrien Fiorello rouverte

Or, de nouveaux éléments ont été évoqués depuis cette date comme la consultation de sites pédopornographiques ainsi que des analyses sur les sous-vêtements de la fillette retrouvée morte sur la commune d'Attignat-Oncin en Savoie. Les observateurs s'attendaient à ce que les juges interrogent le suspect sur ces consultations de sites, ou lui demandent de s'expliquer sur des résultats d'analyses (si tant qu'il y ait des résultats précis à verser au dossier). Il n'en a visiblement rien été.

Le parquet a expliqué que les révélations faites par Nordahl Lelandais sont à "réserver aux parents de la victime" et surtout qu'il faut les"confronter au dossier". Ce qui laisse entendre que les magistrats ont des éléments qu'ils ne souhaitent pas dévoiler dans l'immédiat, et qu'ils pourraient mettre en opposition aux déclarations du lundi 19 par Nordahl Lelandais, dans le cas d'une prochaine audition.  

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les juges laissent Nordahl Lelandais s'exprimer librement.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-