Affaire Neymar: la police porte plainte contre la victime présumée de viol

Affaire Neymar: la police porte plainte contre la victime présumée de viol

Publié le 13/06/2019 à 15:13 - Mise à jour à 15:18
©Photo DENNY CESARE/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

La police de São Paulo s'est retournée contre Najila Trindade, qui accuse Neymar de viol. Une plainte a en effet été déposée pour "calomnie" suite à des propos de la jeune femme, insinuant que les forces de l'ordre brésiliennes sont corrompues.

Alors qu'elle a dû engager un nouvel avocat, les trois premiers s'étant retirés face à l'incohérence de son récit, Najila Trindade fait face depuis mercredi 12 juin à un énième coup dur.

La jeune femme qui accuse Neymar de viol depuis fin mai est poursuivie par la police de São Paulo pour "calomnie". Elle a mis en doute la probité des autorités brésiliennes après qu'elle a assuré qu'on lui avait volé la tablette sur laquelle elle détenait la preuve que Neymar l'avait bien agressée physiquement et violée.

Dans un entretien à la télévision, elle avait en effet parlé de corruption: "La police est-elle achetée? Ou suis-je folle?".

Lire aussi: Neymar accusé de viol - la vidéo d'une altercation avec la plaignante révélée

La plainte de la police ne concerne donc pas l'affaire Neymar en elle-même et ne remet pas en cause les accusations de viol. Les investigations se poursuivent à ce niveau-là.

Et c'est donc un nouvel avocat, engagé par le père de la victime présumée, qui va désormais se charger de porter les intérêts de l'accusation.

Maître Danilo Garcia de Andrade, le troisième conseil à avoir travaillé pour Najila Trindade, a annoncé lundi pourquoi il se retirait: "Des situations me paraissent étranges et ma cliente ne m’a pas permis de les éclairer, ni à me convaincre de sa vérité. Une relation professionnelle entre un avocat et un client doit être basée sur la confiance. Et je n’avais plus la confiance pour poursuivre ce dossier", avait-il ainsi expliqué dans la presse brésilienne.

Voir aussi:

Neymar accusé de viol: il publie échanges et photos intimes pour sa défense (vidéo)

Le CSA saisi après le dérapage Riolo et Rothen sur l'affaire Neymar (vidéo)

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La police brésilienne a porté plainte pour "calomnie" contre la jeune femme qui accuse Neymar de viol.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-