Affaire Théo: rassemblement à Barbes contre les violences policières, heurts entre policiers et manifestants (VIDEO)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Affaire Théo: rassemblement à Barbes contre les violences policières, heurts entre policiers et manifestants (VIDEO)

Publié le 16/02/2017 à 07:34 - Mise à jour à 07:42
©Philippe Lopez/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Plus de deux semaines après l'interpellation de Théo, près de 400 personnes se sont réunies mercredi en fin d'après-midi dans le quartier de Barbes à Paris pour dénoncer les violences policières. D'autres rassemblements ont également eu lieu à Rouen, Rennes, Toulouse et Lille.

Les manifestations de soutien au jeune Théo, victime d'une fissure anale de 10 cm causée par la matraque d'un policier, se succède. A Paris, dans le XVIIIe arrondissement, près de 400 personnes, selon la préfecture de police, se sont réunies, mercredi 15 en fin d'après-midi, dans le quartier de Barbes pour dénoncer les violences policières. Les manifestants, rassemblés sous le métro aérien, scandaient par intermittence "pas de justice, pas de paix", "flics, violeurs, assassins", "tout le monde déteste la police" ou encore "Zyed, Bouna, Théo et Adama: on n'oublie pas, on pardonne pas".

Par mesure de précaution, le quartier a étroitement été quadrillé par les forces de l'ordre tandis que le métro a été fermé par la police. Les commerces ont quant à eux baissé leur rideau. De plus, une partie de la circulation a été bloquée aux alentours pour permettre de maintenir la sécurité. Mais en dépit des appels au calme de Théo et du gouvernement, quelques manifestants  cagoulés ou masqués n'ont pas hésité à mettre le feu à des poubelles, jeté quelques bouteilles et d’autres projectiles contre les policiers qui ont répliqué avec du gaz lacrymogène. Le calme est revenu aux alentours de 20h.

En parallèle, d'autres manifestations ont eu lieu dans d'autres villes de France, mercredi en fin d'après-midi. A Rouen, un rassemblement a donné lieu à quelques débordements, faisant deux blessés: des vitrines ont été brisées et de nombreuses poubelles incendiées. Au total, 21 interpellations ont eu lieu. A Rennes et Toulouse, les manifestations se sont déroulées sans incident. A Lille en revanche, quelques dégâts ont été constatés. Une jeune fille a été interpellée.

Pour rappel, le 2 février dernier, un jeune homme de 22 ans, prénommé Théo, a fait l'objet d'une "interpellation musclée" par quatre policiers dans la cité des 3.000 à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), après un contrôle d'identité qui a dégénéré. Depuis, ce dernier accuse un des policiers de lui avoir introduit une matraque téléscopique dans l'anus. Le médecin, en charge de son cas, a diagnostiqué une plaie de 10 centimètres. Ce drame a débouché sur la mise en examen des quatre policiers dont un pour viol.

(Voir ci-dessous la manifestation à Barbes): 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Au total, près de 400 manifestants étaient rassemblés mercredi en fin d'après-midi à Barbes pour dénoncer les violences policières.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-