Affaire Vincent Lambert: pas de décision sur l'arrêt des soins

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Affaire Vincent Lambert: pas de décision sur l'arrêt des soins

Publié le 23/07/2015 à 15:30 - Mise à jour le 24/07/2015 à 09:23
©Vincent Kessler/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Victor Lefebvre
-A +A

A la surprise générale, le corps médical a refusé de se prononcer sur l'arrêt des soins de Vincent Lambert, ce jeudi. La chef du service de soin palliatif du CHU de Reims en appelle au au procureur de la République pour désigner un référent extérieur à la famille, mais aussi suite aux menaces qui pèseraient sur Vincent Lambert et à l'encontre du personnel médical.

Tout le monde attendait une décision du corps médical sur le sort de Vincent Lambert ce jeudi 23. Un collège de médecins s'était réuni avec la famille pour se prononcer sur l'opportunité d'arrêter ses soins et de le "laisser partir".

Mais cette affaire vieille de plus de deux ans a connu un nouveau rebondissement. A la sortie du CHU de Reims où est hospitalisé l'homme de 38 ans, tétraplégique et en état végétatif suite à un accident de la route en 2008, sa mère a annoncé qu'aucune décision n'avait été prise, à la surprise générale.

Le Docteur Daniela Simon, chef du service de soins palliatifs, a préféré s'en remettre à la justice. Cela alors que c'est elle qui avait initié cette procédure d'arrêt des soins, imitant plusieurs de ses confrères qui s'étaient occupés de ce cas.

Une décision prise en raison du "contexte très conflictuel" au sein de la famille du patient qui se déchire sur le choix à faire, selon un communiqué de l'équipe médicale. Le Dr. Simon en fait donc appel au procureur de la République pour désinger "un référent, qui ne peut être qu'extérieur à la famille".

Plus étonant, l'équipe médicale estime que "les conditions de sérénité et de sécurité nécessaires" ne sont pas réunies pour envisager l'arrêt des soins. Selon plusieurs membres de la famille de Vincent Lambert présents lors de la réunion, le Dr. Simon fait référence à des menaces d'enlèvement du patient, ainsi qu'à l'encontre du corps médical.

Des faits qui rappellent à quel point cette affaire est devenue symbolique de l'opposition entre les partisans du droit à mourir dans la dignité et celui des anti-euthanasie. Le marathon judiciaire ne semble donc pas terminé.

Pourtant, après la décision favorable à l'arrêt des soins du Conseil d'Etat, suivie par la Cour européenne des droits de l'homme, tous les recours semblaient avoir été épuisés. Ce qui n'a pas empêché les parents de Vincent Lambert de déposer une plainte pour "tentative d'assassinat" et "maltraitance" contre le CHU de Reims et plusieurs médecins le 16 juillet dernier, et de brandir la menace d'un nouveau recours devant la justice administrative.

Pour le neveu de Vincent Lambert, partisan d'un arrêt des soins comme l'épouse de ce dernier, la décision d'arrêt des soins ne faisait ce jeudi matin aucun doute, la justice et les experts médicaux s'étant prononcés dans ce sens.

 

 

Auteur(s): Victor Lefebvre

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le neveu et l'épouse de Vincent Lambert attendaient ce jeudi que l'arrêt des soins soit enfin prononcé après deux ans de procédure.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-