Affamé par son maître, un chaton mange un autre chat

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Affamé par son maître, un chaton mange un autre chat

Publié le 11/09/2018 à 09:17 - Mise à jour à 09:18
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un jeune homme de 20 ans a été condamné par le tribunal de police de Cherbourg, dans la Manche, lundi. Il avait laissé ses deux chatons enfermés chez lui sans nourriture pendant trois semaines. L'un des petits chats est mort, mangé par l'autre.

Il devait partir un week-end, il est parti trois semaines. Une jeune homme de 20 ans a été condamné lundi par le tribunal de police de Cherbourg, dans la Manche. Il avait laissé ses deux chatons enfermés chez lui sans nourriture pendant trois semaine.

Cet habitant d'Equeurdreville, commune déléguée de Cherbourg-en-Cotentin, devait selon son avocate se rendre à l'enterrement d'un ami en Allemagne en septembre 2017.

Mais ce qui devait être un court séjour s'est sensiblement allongé. Le jeune homme a ainsi été absent de chez lui trois semaines, en oubliant complètement les chatons de quatre et cinq mois qu'il avait laissé chez lui sans nourriture selon La Presse de la Manche.

A voir aussi: Caen - le sadique qui torture des chats condamné après 17 nouvelles plaintes

Le voisinage a fini par alerter une association, 40 en chats, qui se charge de stériliser les félins. l'organisation a finalement pu mobiliser une équipe de la police municipale qui a réussi à rentrer dans le logement du suspect, qui lui était toujours absent.

Les agents municipaux ont alors fait une macabre découverte: l'un des chatons était mort, mangé par son compagnon qui était lui en piteux état.

Le prévenu, qui est par ailleurs actuellement incarcéré pour d'autres faits, a donc écopé de 300 euros d'amende mais son chaton encore vivant lui a aussi été retiré. Il a aussi reçu l'interdiction d'avoir la responsabilité d'un animal durant trois ans.

Le petit survivant a été confié à l'association 40 en chats qui l'a soigné. Le chaton a depuis retrouvé une famille qui lui a donné un nom Minium.

A lire aussi:

Hérault: il poignarde à mort sa femme et son chat

Un chat s'invite en direct lors d'une interview à la télévision (vidéo)

Les chats interdits de séjour dans un village néo-zélandais

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le maître a entre autre été condamné à 300 euros d'amende.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-