Agressée sexuellement par son voisin puis passée à tabac par la famille de celui-ci

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Agressée sexuellement par son voisin puis passée à tabac par la famille de celui-ci

Publié le 30/05/2017 à 16:21 - Mise à jour à 16:33
©Damien Meyer/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une mère de famille, ses deux enfants et sa belle-fille ont été condamnés par le tribunal de Béziers, dans l'Hérault, mercredi. Selon les cas, ils ont été condamnés pour menace de mort, violences commises en réunion et dégradation. Ils avaient commis ces méfaits envers leur voisine qui avait porté plainte contre le père de cette petite famille, qui l'avait agressée sexuellement et qui avait été condamné mi-mai pour ses actes.

Les membres d'une famille de la ville d'Agde, dans l'Hérault, ont été condamnés mercredi 24 par le tribunal de Béziers. Ils avaient frappés et insulté leur voisine et avaient "réduit en miette" son appartement, selon le Midi Libre. Une mère, ses deux enfants et sa belle-fille ont commis ces actes après que leur voisine, âgée d'une vingtaine d'années, a accusé le père de famille d'agression sexuelle. Il avait été jugé coupable pour ce viol à la mi-mai et avait écopé de six mois de prison.

Les membres de cette "expédition punitive" se sont présentés à la barre mercredi 24 pour répondre de leurs actes. La mère de famille a reconnu avoir insulté sa voisine et lui avoir assené des coups de poing mais a assuré que "si on l'avait tapée à quatre, elle aurait fini à l'hôpital".

Elle a expliqué avoir "vu rouge" et avoir ressenti de la jalousie, ce que Me Frasson, son avocate, a soutenu lors de sa plaidoirie: "sa vérité à elle, c'est qu'il n'est pas possible que son mari ait agressé cette jeune femme. C'est ce qu'elle ressent. Elle perd complètement le contrôle". Décrite comme dévastée et dépressive, la mère de famille a écopé de 18 mois de prisons, dont 9 assortis de sursis ainsi que d'une mise à l'épreuve, d'une obligation de travailler, d'apporter réparation et enfin d'une interdiction d'entrer en relation avec sa victime.

La fille et la belle-fille ont minimisé leur rôle dans la violente altercation. Elles ont tout de même été condamnées à six et quatre mois de prison avec sursis. Le fils quant à lui, a assuré être passé par là par hasard avec sa conjointe, alors qu'il avait entendu des cris. Il a expliqué avoir voulu intervenir afin de calmer sa mère mais en vain. Il serait alors reparti laissant sa mère et sa voisine à leurs "histoires de femmes". Il a été condamné à douze mois de prison dont six assortis de sursis. Il sera aussi mis à l'épreuve, obligé de travailler et interdit d'entrer en relation avec la victime.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La jeune voisine a reçu des représailles violentes de la part de la famille de son agresseur.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-