Agressés dans le métro parisien, ils se font voler une mallette remplie de diamants

Agressés dans le métro parisien, ils se font voler une mallette remplie de diamants

Publié le 02/03/2018 à 08:23 - Mise à jour à 08:24
©Miguel Medina/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Deux diamantaires indiens ont été agressés lundi dans le métro parisien par des agresseurs qui ont dérobé une mallette pleine de diamants. Selon "Le Point", le préjudice est de 300.000 euros.

C'est le magazine Le Point qui dévoile l'information: deux Indiens diamantaires de profession ont été agressés lundi dans le métro parisien et se sont fait dérober une mallette remplie de dimants.

Les faits se déroulent lundi 26. Les deux hommes se sont déplacés jusqu'à Paris pour effectuer une importante transaction de pierres précieuses. Selon le magazine, les deux professionnels se sont rendus dans un premier temps avec leur marchandise à un rendez-vous dans le 10e arrondissement de Paris pour une vente qui, pour une raison qui n'a pas été expliquée, n'a finalement pas eu lieu.

Les deux diamantaires vont alors commettre une grave erreur: ils vont rentrer à leur hôtel en métro. Vers 16h, ils s'engouffrent donc dans la station Cadet, sur la ligne 7 du métro parisien. C'est au moment de franchir les tourniquets que l'attaque va être menée: deux agresseurs fondent sur eux et les aspergent de gaz lacrymogène. Dans la confusion, l'un des assaillant parvient à arracher la mallette et les deux individus prennent la fuite.

Lire aussi: Une princesse saoudienne frappée par un portier à l'entrée d'un hôtel parisien

Les malheureux Indiens sont alors secourus, l'un d'entre eux s'est vu prescrire quatre jours d'ITT, signe que l'agression a été violente malgré sa rapidité. Ils ont ensuite déposé plainte. La mallette de diamants est estimé selon Le Point a environ 300.000 euros.

Le parquet de Paris a saisi les enquêteurs du 1er district de police judiciaire (DPJ) de la PJ parisienne. Ceux-ci vont sans doute orienter eurs investigations sur un élément notable de cette affaire: le fait que les agresseurs semblaient bien renseignés sur le parcours des deux victimes et le contenu de la mallette.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les deux diamantaires voulaient rentrer à leur hôtel en métro.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-