Agression au cri de "Allah akbar": l'homme tué au Taser par les gendarmes

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Agression au cri de "Allah akbar": l'homme tué au Taser par les gendarmes

Publié le 09/07/2018 à 15:03 - Mise à jour à 15:06
©Etha Miller/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Ce lundi matin, un homme a tambouriné à la porte d'une maison au cri de "Allah Akbar" dans une commune de l'Aisne. Les gendarmes sont intervenus, l'homme est mort au cours de son interpellation.

Agression, improbable attaque islamiste ou coup de folie? Un homme est mort ce lundi matin en marge de son arrestation lors de laquelle il a été neutralisé avec un pistolet à impulsions électriques. Il avait auparavant essayé de s'introduire dans une maison aux cris de "Allah Akbar" selon plusieurs médias.

Les faits se sont déroulés vers 9h dans le village de Vic-sur-Aisne entre Soissons et Compiègne. Comme le rapporte France 3, l'assaillant âgé de 30 ans et vêtu d'une casquette et d'un jogging s'est introduit dans une cour avant de monter un escalier menant à une porte d'habitation et de tambouriner à la porte en hurlant.

L'occupant de la maison, un père de famille d'une trentaine d'années appelle les gendarmes. Lorsque ceux-ci arrivent, ils tombent sur un individu visiblement hystérique en train de frapper des pancartes à coups de bâton.

Lire aussi - Guyane: armé d'une hache, il attaque les policiers en criant "Allah Akbar"

Face au refus d'obtempérer du suspect, les militaires tirent avec un pistolet de type Taser pour immobilier l'agité. Mais, selon un témoignage rapporté par la chaîne, au troisième coup de l'arme en principe non létale, l'homme ne s'est pas relevé. Les pompiers rapidement arrivés sur les lieux n'ont pu que constater que l'individu était en arrêt cardio-respiratoire.

Une enquête va être ouverte pour faire la lumière sur les faits et la nature de l'agression.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les gendarmes ont fait usage d'un Taser, le suspect est mort.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-