Agression au marteau: sous la violence des coups, son visage se décroche

Agression au marteau: sous la violence des coups, son visage se décroche

Publié le 20/08/2018 à 11:00 - Mise à jour à 11:06
© DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Deux femmes ont été victimes d'une attaque au marteau d'une extrême violence dimanche après-midi dans le sud-est de Londres. Elles sont entre la vie et la mort. L'agresseur a été si brutal que le visage d'une de ses victimes s'est presque décroché.

Effroyable. Un Britannique de 27 ans a attaqué deux femmes -une femme de 64 ans, et sa fille de 30 ans- au marteau dimanche 19 après-midi dans le sud-est de Londres. L'agression, apparemment perpétrée au hasard selon les premiers éléments de l'enquête, a été d'une telle violence qu'il y avait du sang partout sur le trottoir.

Selon The Sun, un témoin de la scène a assuré que, sous la violence des coups de marteau, le visage de la victime sexagénaire "s'est décroché".

Cette personne a dit avoir essayé de "recoller" le visage et de le maintenir en attendant l'arrivée des secours, tout en étant consciente que les blessures étaient si graves qu'elles seraient sans doute prochainement mortelles.

Les deux femmes ont été transportées en urgence à l'hôpital, où elles se trouvent toujours entre la vie et la mort.

Lire aussi: un jeune homme massacre sa sœur avec un marteau puis tente de se suicider avec une tronçonneuse

Plusieurs témoins ont pu décrire le suspect, Joe Xuereb, 27 ans, qui a été arrêté peu de temps après les faits.

Selon eux, il était très calme après l'attaque au marteau, et a quitté la scène de crime tranquillement, en faisant se balancer son arme dans sa main, pendant que ses victimes agonisaient sur le trottoir.

Après l'arrestation de l'agresseur, la police a tenu à féliciter un résident du quartier, qui l'a suivi avec sa voiture sur 4 kilomètres et a ainsi permis aux forces de l'ordre de l'interpeller rapidement.

Et aussi:

Stains: ils agressent un lycéen à coups de marteau dans son école

Essonne: un lycéen agressé au marteau blessé à la tête

Somme: un agriculteur tué à coups de marteau

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un homme a agressé deux femmes au marteau dans le sud-est de Londres dimanche. Le visage de l'un d'elle s'est presque décroché sous la violence des coups.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-