Agression homophobe à Lyon: enquête sur la réaction du policier

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Agression homophobe à Lyon: enquête sur la réaction du policier

Publié le 12/10/2018 à 11:55 - Mise à jour à 12:02
© Bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un homme et ses amis ont été victimes d'une agression homophobe, dimanche à Lyon. Le policier qui a reçu leur appel a refusé d'envoyer une équipe. Une enquête interne a été ouverte suite à cette "réponse inadaptée".

Une enquête a été ouverte concernant le comportement d'un policier qui n'a pas jugé nécessaire d'intervenir sur une agression à caractère homophobe survenue dimanche 7 à Lyon.

Ce jour-là,  des amis ont subi les insultes homophobes d'un groupe de quatre hommes. L'un d'entre eux, Simon, avait alors menacé d'appeler la police. S'en était suivie des violences qui lui ont valu trois jours d'ITT.

"Ils nous ont d’abord dit «salut les filles». Vu que nous n’étions qu’entre hommes, nous avons immédiatement compris l’allusion. Quand nous sommes retournés, ils nous ont lancé «sales pédés»", a témoigné Simon à 20 Minutes. Après avoir été frappé, le jeune homme a appelé la police.

Le fonctionnaire de police au téléphone lui aurait demandé de suivre ses agresseurs dans le métro pour confirmer qu'ils étaient toujours sur place. "J’ai fait quelques pas dans l’entrée du métro. J’ai expliqué (au policier, NDLR) que je ne les voyais pas. Le fonctionnaire m’a alors répondu que les agresseurs étaient sans doute partis et que, du coup, la police ne viendrait pas".

Voir: Nouvelle hausse des actes homophobes en France en 2017

Cette absence de réaction dénoncée par Simon ainsi que par plusieurs associations luttant contre l'homophobie a fait réagir la police nationale du Rhône. Elle a déclaré jeudi 11 dans un communiqué de presse avoir "ouvert une procédure interne pour faire toute la lumière sur ce manquement", mais relevant déjà que "la réponse du policier était inadaptée".

Sur le fond de l'affaire, elle a précisé qu'une enquête judiciaire était en cours suite à la plainte déposée par Simon dès lundi 8. Les auteurs de l'agression n'avaient pas été identifiés ce vendredi 12.

Pour la deuxième année consécutive, les actes homophobes ont augmenté en 2017 confirmant "l'ancrage" de l'homophobie dans la société française, selon le rapport annuel de SOS Homophobie dévoilé en mai.

Lire aussi:

Encore une violente agression homophobe à Paris

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le policier a refusé d'envoyer une équipe suite à une agression homophobe survenue à Lyon.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-