Paris: un policier attaqué à coups de ciseaux, l'agresseur abattu par un collègue

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Paris: un policier attaqué à coups de ciseaux, l'agresseur abattu par un collègue

Publié le 27/03/2017 à 08:24 - Mise à jour à 08:26
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Deux policiers de la BAC sont intervenus dimanche soir dans le XIXe arrondissement de Paris après avoir entendu des cris d'enfants. Lorsqu'ils ont ouvert la porte, un homme d'une cinquantaine d'années s'est jeté sur eux avec une paire de ciseaux, en blessant un au niveau des côtes, avant d'être abattu par l'autre.

Un homme d'une cinquantaine d'années et d'origine asiatique a été abattu par un policier dimanche 26 au soir rue d'Aubervilliers, résidence Villa Curial, dans le XIXe arrondissement de Paris. Selon une information du Parisien, une patrouille de la Brigade anti-criminalité est intervenue dans l'appartement d'une résidence privée après avoir été alertée par les voisins d'un différend familial.

Deux policiers ont forcé la porte de l'habitation après avoir entendu des cris -plusieurs enfants âgés d'une quinzaine d'années ont par la suite été retrouvés sur place. L'individu s'est alors jeté sur eux, armé d'une paire de ciseaux. Il a blessé le premier au niveau des cotes, juste sous le bras, et s'apprêtait à assener un second coup lorsque le deuxième agent a procédé à un tir de défense, atteignant l'agresseur au thorax. Il est décédé rapidement.

Cet homme était connu des services de police pour violences familiales et alcoolisme. Il avait également des antécédents psychiatriques.

Des renforts ont été appelés sur place et il régnait une forte agitation, les voisins étant choqués par la situation. Mais le calme est revenu dans le quartier peu avant minuit.

Le policier blessé a brièvement été hospitalisé pour qu'on lui pose un point de suture. Il a ensuite été entendu, ainsi que son collègue, par la police des polices. Une enquête a été ouverte, notamment pour déterminer s'il s'agissait bien de légitime défense, et a été confiée au deuxième district de police judiciaire et l’inspection générale de la police nationale (IGPN).

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un policier de la BAC a été blessé à l'arme blanche dimanche soir. Il a été atteint au niveau des cotes mais n'a eu besoin que d'un seul point de suture.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-