Agression sauvage de Marin à Lyon: l'étudiant reçoit 150.000 euros d'indemnités provisoires

Agression sauvage de Marin à Lyon: l'étudiant reçoit 150.000 euros d'indemnités provisoires

Publié le 03/08/2017 à 18:37 - Mise à jour à 18:46
©Michael Coghlan/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La justice a accordé 150.000 euros d’indemnités provisoire au jeune Marin, violemment agressé à Lyon en novembre dernier. Le jeune homme s'était interposé alors qu'un couple d'amoureux était importuné par un groupe d'individus, au prétexte qu'ils s'embrassaient dans la rue.

Pour avoir défendu un couple qui s'embrassait à Lyon en novembre 2016, il avait été laissé pour mort par ses agresseurs. Marin, 321 ans, a reçu mercredi 2, par le juge des référés une indemnisation provisoire de 150.000 euros.

Une décision qui a satisfait l'avocat du jeune homme cité par France 3, Me Dominique Arcadio, car elle "entre dans une logique d'indemnisation". Le conseil a rajouté que la victime pouvait espérer percevoir "plusieurs millions d'euros d'indemnités".

Les faits s'étaient déroulés devant la gare de Lyon Part-Dieu. Marin s'était interposé alors qu'un couple d'amoureux était importuné par un groupe d'individus, au prétexte qu'ils s'embrassaient dans la rue. Blessé à la tête par un coup de béquille, Marin avait en effet dû être opéré du cerveau et plongé dans le coma. Un coma dont il était sorti malgré des pronostics médicaux pessimistes. Mais c'est désormais une longue rééducation que vit le jeune homme suites aux lésions cérébrales. En raison du gonflement de son cerveau, les chirurgiens ont dû lui retirer une partie du crâne, et le jeune homme doit donc porter un casque de protection.

Ses parents ont créé l'association La Tête haute afin notamment d'améliorer son quotidien, de financer l’aménagement de son lieu de vie et ses moyens de locomotion, et de lui apporter une aide financière, médicale et matérielle.

Actuellement, le jeune homme est toujours hospitalisé en Suisse. Une expertise devra prochainement être menée pour déterminer son état de santé générale qui sera capitale pour le calcul de l'indemnité de Marin. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Marin est toujours hospitalisé en Suisse.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-