Les agriculteurs bloquent le périphérique à Toulouse ce mercredi

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Les agriculteurs bloquent le périphérique à Toulouse ce mercredi

Publié le 31/01/2018 à 12:01 - Mise à jour à 12:09
©Jacky Naegelen/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les usagers du périphérique toulousain doivent prendre leur mal en patience ce mercredi. Les agriculteurs manifestent sur la voie toute la journée pour protester contre la carte des futures zones agricoles défavorisées.

Des tracteurs se massaient sur le périphérique toulousain ce mercredi 31 pour protester contre la carte des futures zones agricoles défavorisées. Leur opération escargot devrait se poursuivre tout au long de la journée.

Peu après 7h30 du matin, des dizaines de tracteurs perturbaient déjà largement le trafic autour de Toulouse. Les véhicules devaient emprunter les autoroutes A64 et A68 pour s'y rendre, le trafic était d'ailleurs aussi difficile sur ces voies.

A voir aussi: Macron en Auvergne pour faire retrouver "le printemps" aux agriculteurs inquiets

Depuis 10h, deux convois d'exploitants tournent à très faible allure sur la rocade et dans les deux sens de circulation. Entre 150 et 200 engins empêchent les voitures de circuler à allure normale selon les organisateurs, dont les propos ont été relayés par La Dépêche.

La préfecture a conseillé aux habitants de Toulouse et son agglomération d'éviter d'utiliser leur véhicule ce mercredi.

Les agriculteurs, appelés à se mobiliser par les JA (Jeunes agriculteurs) et la FDSEA, ont rendez-vous avec le préfet de Haute-Garonne cet après-midi à 16h. Ils manifestent contre la carte des zones agricoles défavorisées qui va prochainement être mise en place. Décidée au niveau européen, la réforme entrera en vigueur au printemps.

Celle-ci permet aux éleveurs et cultivateurs issus de certaines communes éligibles de recevoir quelques aides européennes pouvant aller jusqu'à 15.000 euros par an. Mais le nombre de localités concernées risque d'être réduit. Ceci pourrait provoquer la faillite de nombreuses exploitations, selon les manifestants.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les tracteurs risquent de bloquer le périphérique de Toulouse toute la journée.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-