Aide à l’Ukraine: attention aux arnaques en ligne

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 24 mars 2022 - 13:33
Image
La difficulté à gérer et générer des avis positifs pousse les commerçants et même des agences de services à acheter des avis favorables.
Crédits
Rupixen / Unsplash
Selon Facebook, 2 900 publicités ayant pour sujet la guerre en Ukraine circulent en France depuis février 2022.
Rupixen / Unsplash

Avec la guerre en Ukraine, les escrocs d’Internet profitent de la panique générale. Depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, les appels aux dons sont partout, sur Internet, et surtout sur Facebook. Certaines campagnes de dons disent vouloir sauver des enfants ukrainiens, d’autres soutiennent les forces armées du pays. Mais attention, beaucoup d’entre elles mènent à des arnaques ou à des sites frauduleux.

Gare aux annonces sponsorisées sur Facebook faisant appel à des dons

Le site Numerama a identifié des contenus sponsorisés sur Facebook qui, au lieu de mener vers des associations caritatives fiables, renvoient les utilisateurs vers des sites “louches”. Depuis le 6 mars, par exemple, des publicités de “Peace Here” mènent vers une page non fiable. Selon le réseau social, 2 900 publicités ayant pour sujet la guerre en Ukraine circulent en France depuis février 2022. Autre site suspect : “We stand for Ukraine”. Il appelle à faire des dons en bitcoin ou en ethereum. Selon Numerama, on peut facilement vérifier que le compte bitcoin de “We stand for Ukraine” n’a pas reçu les sommes qu’il indique dans ses posts. Mais, surtout, ce qui révèle que cette ONG n’existe pas, c'est le nom de la page, qui était, avant le début de la guerre : « The Great Illuminati family ».

De faux commerçants en ligne qui ne sont pas vraiment ukrainiens

En plus des appels aux dons, on retrouve aussi de faux comptes de particuliers qui se disent ukrainiens, et affirment vendre des objets en ligne, comme alternative à la fermeture de leurs magasins à cause de la guerre. Ces pseudo-commerçants exhortent les internautes à les aider financièrement en achetant des souvenirs, souvent des suspensions en forme d'oiseaux aux couleurs du drapeau ukrainien. Ces pages ne sont en réalité pas tenues par des Ukrainiens, mais par des personnes basées en Asie.

Comment éviter ces arnaques ?

Il est important de ne pas se laisser abuser par l'urgence d'une situation, et de toujours faire preuve d’une méfiance raisonnable, pour s'assurer que vous faites bien un don à une organisation légitime. Paige Hanson, responsable de l'éducation à la cybersécurité chez NortonLifeLock, conseille : "Faites d'abord des recherches". Et d'ajouter :

« Assurez-vous que l'organisme de bienfaisance que vous avez en tête n'a aucune accusation ou plainte contre lui — cela peut être fait en allant sur un moteur de recherche et en tapant le nom de l'organisation avec des termes de recherche tels que “arnaque”, “scam” ou “escroquerie”. Si vous trouvez des résultats suggérant que l'organisation caritative pourrait être une arnaque, évitez-le. Assurez-vous que ces organisations caritatives travaillent également directement en Ukraine ou dans les environs, ou travaillent avec des organisations réputées sur le terrain. Si vous souhaitez faire un don à un organisme de bienfaisance ukrainien moins connu, allez directement sur le site web de l'organisation. Soyez prudent lorsque vous cliquez. »

Un clic sur un lien frauduleux peut permettre à des escrocs d'accéder à vos informations personnelles. Faites toujours un don directement via le site web d'une organisation et non via un lien transféré dans un e-mail.

À LIRE AUSSI

Image
Teresita Dussart, sur le plateau de FranceSoir le 4 mars 2022
Ukraine-Russie : "résister à l'hystérie ambiante", l'analyse de Teresita Dussart
"Envahir un État souverain est une erreur gravissime, et probablement irrécupérable pour le futur de Vladimir Poutine, politiquement sur la scène internationale", expl...
05 mars 2022 - 14:04
Vidéos
Image
Parking dédié au covoiturage à Méteren, dans le nord de la France
Blablacar : attention à cette arnaque au paiement de plus en plus répandue
Sur la plateforme de covoiturage, les faux profils de jeunes femmes se multiplient pour proposer des trajets à des prix défiant toute concurrence. Mais derrière, se tr...
28 février 2022 - 11:06
Société
Image
hypnose
Pierre noire ou "souffle du diable": les vols sous hypnose se répandent dans le Nord
Des voleurs ont déjà fait une trentaine de victimes dans le Nord de la France, avec une technique particulière : l’hypnose en pleine rue. La plupart d’entre elles sont...
27 février 2022 - 11:28
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don