Ain: un pédophile fait condamner un ancien prêtre qui l'avait agressé sexuellement

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Ain: un pédophile fait condamner un ancien prêtre qui l'avait agressé sexuellement

Publié le 20/07/2015 à 15:52 - Mise à jour à 16:30
©Fayolle Pascal/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): RT

-A +A

Dans l'Ain, un homme atteint de pulsions pédophiles a réussi à faire condamner un ancien aumônier qui l'avait agressé sexuellement dans sa jeunesse. Il l'accuse notamment d'être à l'origine de ses propres déviances sexuelles. Donnant raison au plaignant, le tribunal de Nantua a condamné l'ex-prêtre à verser un euro de dommages et intérêts à sa victime.

C'est un procès complexe qui s'est achevé dans l'Ain, où un homme de 64 ans atteint de pulsions pédophiles a réussi à faire condamner un ancien aumônier qu'il tient pour responsable de sa "maladie", selon les termes de son avocat. En effet, l'accusé, aujourd'hui âgé de 82 ans, l'aurait violé dans jeunesse.

Le vieil homme avait déjà admis les faits dans les années 60 mais n'avait jamais été poursuivi. Désormais prescrits par le pénal, les faits pouvaient toutefois être encore passibles de poursuites au civil. Ainsi, le 7 juillet dernier, le tribunal de Nantua a condamné l'ex-prêtre à verser un euro symbolique de dommages et intérêts à sa victime, rapporte RTL ce lundi.

En 1963, le prêtre aumônier d'un lycée de Bourg-en-Bresse (Ain) avait imposé à la victime, alors âgée de 12 ans, des caresses et des attouchements. Une fois adulte, l'homme, pourtant marié et père de deux enfants, s'est à son tour livré à des actes de pédophilie. Condamné il y a quelques années pour attouchements sur une jeune fille de 15 ans, il a dû couper les ponts avec sa famille et suit depuis une thérapie.

Thérapie au cours de laquelle son médecin a établi une expertise psychologique faisant le lien entre l'agression subie dans sa jeunesse et ses propres déviances sexuelles. "Il vit ses pulsions pédophiles comme une maladie. Son psychologue clinicien l'a convaincu de poursuivre au civil ce prêtre", a ainsi expliqué son avocat, maître Emmanuel Ludot, à BFMTV. "Son psychologue m'a dit qu'avant ce procès, il n'avait aucune empathie lorsqu'il lisait des faits divers où des enfants étaient concernés. Là, il s'écroule à chaque fois", a-t-il renchéri.  

Mais, si cette condamnation est une bonne nouvelle pour la victime qui vit désormais chez sa mère, l'affaire est encore loin d'être finie. "Dans les prochains jours, je vais poursuivre le Saint-Siège et celui qui a installé le prêtre, qui l'a mis a l'abri dans les années 80. Lorsqu'il était montré du doigt par ses victimes, c'était au Saint-Siège de régler l'indemnisation, ce qui aurait dû être proposé depuis de nombreuses années, et ça n'a jamais été le cas", a en effet indiqué maître Emmanuel Ludot sur RTL. A suivre…

 

 

 

Auteur(s): RT


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Dans l'Ain, un pédophile a réussi à faire condamner un autre pédophile (photo d'illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-