Aisne: une petite fille de 14 mois tuée par le rottweiler de ses parents

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Aisne: une petite fille de 14 mois tuée par le rottweiler de ses parents

Publié le 19/01/2017 à 17:34 - Mise à jour à 17:40
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une enfant de 14 mois a été mortellement mordue par son chien alors qu'elle était dans les bras de sa mère, avec sa sœur. Le drame s'est déroulé à Saint-Aubin.

Une petite fille de 14 mois est décédée ce jeudi 19 vers 11h30, à Saint-Aubin dans l'Aisne, après avoir été mordue à la tête par le rottweiler de la famille. La fillette se trouvait dans les bras de sa maman, aux côtés de sa grande sœur, quand le chien s'est jeté sur elle selon Le Courrier Picard.

La scène tragique s'est déroulée dans la maison familiale, en présence des deux parents de 29 et 32 ans. Les secours ont rapidement été prévenus de ce qu'il venait de se passer mais n'ont rien pu faire une fois sur place. La fillette est en effet morte sur le coup.

Une enquête a été ouverte pour déterminer  les circonstances précises du drame. Et selon France 3 Picardie, le chien a été euthanasié.

Le rottweiler est un chien de garde et de défense considéré comme dangereux. La détention de ce type de chien est interdite aux mineurs, aux majeurs en tutelle et aux personnes ayant été condamnées à une peine de prison pour un crime. La violation de ces règles fait encourir 6 mois d'emprisonnement et 15.000 euros d'amende. Les propriétaires de chiens coupables d'agressions mortelles risquent jusqu'à cinq ans de prison et 75.000 euros d'amende.

Cette race de chien est souvent impliquée dans ce genre de faits divers, que la morsure soit mortelle ou non. En mai 2016, à Epfig dans le Bas-Rhin, un petit garçon de 18 mois avait été tué par le rottweiler de la famille, qui était attaché dans le jardin au moment du drame. Dans cette affaire, le chien avait également été euthanasié sur arrêté du maire de la commune, Jean-Claude Mandry.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le drame s'est déroulé à Saint-Aubin, en fin de matinée, au domicile familial.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-