Ajaccio: un drapeau français brûlé, remplacé par celui du Maroc

Auteur(s)
AZ
Publié le 19 janvier 2015 - 15:58
Image
Le drapeau français.
Crédits
©WikimediaCommons
Un drapeau français a été brûlé à Ajaccio puis remplacé par celui du Maroc.
©WikimediaCommons
Dans la nuit de dimanche à lundi, un drapeau français a été brûlé puis remplacé par celui du Maroc, à l'école maternelle des Jardins de l'Empereur à Ajaccio. Pour l'heure, l'acte n'a pas encore été revendiqué.

Etrange découverte ce lundi à l'école maternelle des Jardins de l'Empereur à Ajaccio. Le drapeau français, accroché au fronton du bâtiment entre ceux de l'Europe et de la Corse, a été brûlé et remplacé par un drapeau marocain dans la nuit de dimanche à lundi selon les premiers élements de l'enquête. Alors qu'il ornait la façade de l'édifice, situé dans un quartier à forte population d'origine maghrébine, le drapeau tricolore a été retrouvé au sol, brûlé en partie.

A cette annonce, le recteur de l’académie de Corse, le président du conseil régional du culte musulman, le directeur de cabinet du préfet de région, le commissaire principal de la police d'Ajaccio ainsi que le conseiller général se sont rendus sur place. Une plainte a été déposée et une enquête a été ouverte par la Direction de la sécurité publique de Corse-du-Sud qui a procédé aux premières constatations.

Face à cette action, les enseignants ont été appelés par les syndicats à débrayer ce lundi après-midi pour protester. Qualifié d'outrage à un emblème national, la destruction d'un drapeau français est passible depuis 2003 de 7.500 euros d'amendes et de six mois de prison si le geste a été perpétré en réunion. Pour l'heure, l'action n'a ni été signée, ni revendiquée.

Suite à la nouvelle caricature du prophète Mahomet en Une du dernier numéro de Charlie Hebdo, de nombreux drapeaux tricolores ont été brûlés, ce week-end, lors de manifestations anti-françaises, notamment au Niger et au Pakistan. 

 

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don