Albertville: il tue son chiot à la hache, 18 mois ferme requis

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Albertville: il tue son chiot à la hache, 18 mois ferme requis

Publié le 16/04/2018 à 21:01 - Mise à jour à 21:02
©Wikimedia Commons
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme de 37 ans, qui a tué à la hache le chiot de la famille, était jugé ce lundi en comparution immédiate. Une peine de 18 mois ferme pouvait être requise. Mais le procureur a demandé une expertise psychiatrique.

Il reste en détention préventive jusqu'au 24 mai. Un homme de 37 ans était jugé ce lundi 16 en comparution immédiate devant le tribunal d'Albertville. Quelques jours plus tôt, il avait tué à coups de hache le chiot de la famille devant les yeux de sa femme et de son fils.

Lors de l'audience, il a expliqué qu'il avait exécuté la petite chienne de trois mois parce qu'elle avait une patte cassée et qu'il ne voulait pas d'un animal handicapé.

Face à la cruauté des faits, une pétition a été mise en ligne pour que cet individu écope d'une lourde peine.

Ce drame, qui a traumatisé la mère de famille et ses cinq enfants (dont trois d'une précédente relation), a mis au jour "le climat de violence et de terreur qui régnait dans la famille depuis des années", a révélé France 3 Auvergne-Rhône-Alpes.

Lire aussi: chiot battu à mort - une pétition pour trouver les responsables

Cet homme aurait notamment un jour enfermé son fils (qui n'avait alors que 4 ans) dans un placard pour des "raisons éducatives". Il aurait aussi harcelé moralement sa fille dyslexique, en lui disant "prend une corde et pends-toi". Des faits de violences physiques lui sont aussi reprochés.

Le procureur de la République a voulu requérir une peine de prison de 30 mois, dont 12 avec sursis. Mais auparavant, il recommande une expertise psychiatrique. L'affaire a donc été renvoyée au 24 mai. Jusqu'à cette date, le trentenaire sera maintenu en détention préventive.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un père de famille était jugé en comparution immédiate ce lundi pour avoir massacré son chiot à la hache. (Illustration)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-