Alep: MSF dénonce "un bain de sang" après de nouveaux bombardements du régime syrien

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Alep: MSF dénonce "un bain de sang" après de nouveaux bombardements du régime syrien

Publié le 01/10/2016 à 16:43 - Mise à jour à 16:44
©Karam al-Mastri/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Alors que les associations internationales dénoncent tous les jours un véritable bain de sang à Alep, le régime syrien a bombardé le plus grand hôpital de la ville ce samedi. Depuis un an, les combats ont fait plus 9.000 morts dans Alep et sa région.

C'est un déluge de feu et de fer qui s'est abattu sur les quartiers est, tenus par les rebelles, de la ville d'Alep au nord-ouest de la Syrie. Depuis plusieurs semaines l'aviation du régime de Damas, appuyés par des chasseurs-bombardiers russes, pilonne sans relâche les cibles aussi bien civiles que militaires, occasionnant des dizaines de victimes.

Ces bombardements interviennent en pleine offensive des troupes loyales au régime de Bachar al-Assad qui cherche à reprendre la totalité d’Alep, deuxième ville du pays divisée depuis 2012 et devenue le principal front de la guerre en Syrie. D'après un témoin, le régime ciblerait des quartiers résidentiels et des lieux particulièrement fréquentés, les places publiques, les garages, les écoles et les hôpitaux.

Médecins sans frontières (MSF) a appelé vendredi 30 septembre Damas et Moscou à mettre un terme "au bain de sang" dans cette ville. En vain.

Ce samedi 1er, le plus grand hôpital encore en service dans les zones rebelles a été de nouveau bombardé par les forces syriennes loyalistes. "Deux barils d’explosifs ont frappé l’hôpital M10 et il y a des informations sur l’utilisation d’une bombe à fragmentation", d’après Adham Sahloul, de SAMS, l’ONG basée aux États-Unis qui gère cet hôpital qui avait déjà été frappé mercredi 28.

Selon l’Observatoire syrien des Droits de l'homme (OSDH) au moins 15 personnes, dont deux enfants, ont été tuées vendredi par des frappes sur plusieurs quartiers rebelles d’Alep. De son côté le régime a annoncé la mort de quinze civils dans la zone tenue par le gouvernement suite à des tirs de roquettes menés par les rebelles. L’avancée de l’armée syrienne survient au moment où les États-Unis – qui soutiennent l’opposition – et la Russie – soutien de Damas – semblent au bord de la rupture diplomatique.

Après ces bombardements, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon avait dénoncé des "crimes de guerre". Des termes également utilisé par le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault.

Depuis un an, les combats ont fait plus 9.000 morts dans Alep et sa région.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Alors que les associations internationales dénoncent tous les jours un véritable bain de sang à Alep, le régime syrien a bombardé le plus grand hôpital de la ville ce samedi.

Newsletter





Commentaires

-