Alençon: un local du Front national incendié, la piste criminelle privilégiée par les enquêteurs

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Alençon: un local du Front national incendié, la piste criminelle privilégiée par les enquêteurs

Publié le 18/03/2017 à 15:54 - Mise à jour à 15:56
©Bertrand Guay/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un local du Front national a été partiellement détruit par un incendie criminelle dans la nuit de vendredi à ce samedi. Troispersonnes qui habitent au-dessus du local, situé dans une rue du centre historique de la préfecture de l’Orne.

La devanture du lieu porte encore les stigmates de l'incendie. Le local de permanence politique du Front National d’Alençon (Orne) a été incendié ce samedi 18 , vers 2 h du matin. Intoxiquées par les fumées, trois personnes ont été transportées à l’hôpital. Les enquêteurs estiment pour l'heure que la piste criminelle est la plus crédible.

"Il s'agit d'un incendie d'origine criminelle parce qu'il a été mis à l'intérieur du local après qu'une des vitres de l'ancien fond de commerce ait été brisée au moyen d'une barrière de type CRS, utilisée pour contenir les foules",  a indiqué François Coudert, procureur de la Républiqe d'Alençon lors d'une point presse. "Le feu a ensuite été mis à l'intérieur. Par quel moyen, on ne sait pas. L'enquête est en train de déterminer les responsabilités et les motivations du ou des auteurs. Elle a été confiée à la brigade de sûreté urbaine d'Alençon. La police technique et scientifique s'est déplacée sur place, je me suis déplacé sur place et sur le plan humain, trois personnes incommodées par les fumées ont été évacuées par les pompiers", a-t-il ajouté. Brièvement intoxiquées, ces dernières, qui habitaient au-dessus du local, sont tirées d'affaire.

Lionel Stieffel, président du Front National dans l’Orne a tenu à régir à cette incendie: "c’est quasiment un acte de terrorisme (…) je pense que c'est très grave". Et d'ajouter: "il faudrait aussi que les politiques commencent à arrêter d’appeler à tout faire pour contrer le FN. Il est grand temps que les Français réagissent. Nous ferons en sorte que ces personnes soient punies si on arrive au pouvoir parce que ça devient intenable pour tout le monde".

L’enquête a été confiée à la brigade de sûreté d’Alençon.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Il s'agit d'un incendie d'origine criminelle parce qu'il a été mis à l'intérieur du local", a expliqué le procureur de la République.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-