Alerte- Acte 13 des gilets jaunes à Paris: premières violences et une main arrachée

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 09 février 2019 - 14:35
Image
Des gilets jaunes manifestent au pied de la Tour Eiffel à Paris, le 20 janvier 2019
Crédits
© Eric FEFERBERG / AFP/Archives
Un manifestant gilet jaune aurait été grièvement blessé ce samedi à Paris, il a eu la main arrachée lors de l'acte 13.
© Eric FEFERBERG / AFP/Archives

les gilets jaunes manifestent à nouveau ce samedi 9 à Paris dans le cadre de l'acte 13 de la mobilisation. Des heurts ont semble-t-il éclaté entre manifestants et forces de l'ordre face à l'Assemblée nationale, un gilet jaune aurait eu la main arrachée.

Alors que les gilets jaunes arrivaient aux abords de l'Assemblée nationale à Paris, des tensions avec les forces de l'ordre ont éclaté ce samedi en début d'après midi.

Dans ces circonstances qui restent particulièrement floues un manifestant aurait eu la main arrachée.

Rien ne permet de dire ce qui a gravement blessé cette personne. De nombreuses photos et vidéos, dont certaines sont très choquantes et prises par des personnes sur place, circulent sur les réseaux sociaux.

Selon ses photos et vidéo, les street-médic sont directement intervenus pour prendre en charge le manifestant blessé grave.

[Mise à jour à 15h07]: les pompiers de Paris ont eux aussi confirmé qu'un manifestant avait bien eu la main arrachée. Selon les témoignages il aurait ramassé une grenade lacrymogène lancée par les forces de l'ordre. Cette version reste encore une hypothèse. Les pompiers de Paris ont en outre indiqué que l'homme souffrait aussi d'un traumatisme à la tête.

[Mise à jour à 13h48]: selon BFMTV, l'homme a été très gravement blessé alors que les forces de l'ordre tentaient de protéger le Palais Bourbon des manifestants. Les policiers auraient utilisé des grenades lacrymogènes.

[Mise à jour à 13h43]: le jeune homme aurait bien eu la main arrachée selon l'Agence France presse. D'autres gilets jaunes auraient aussi été blessés, légèrement seulement, lors de tensions qui ont éclaté avant l'arrivée du cortège à l'Assemblée nationale. Le calme est maintenant revenu au coeur de la manifestation.

> Plus d'informations à venir sur France-Soir.

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don