Alerte - Attentat à Paris: l'assaillant est Khamzat Azimov 20 ans, fiché S [MAJ]

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Alerte - Attentat à Paris: l'assaillant est Khamzat Azimov 20 ans, fiché S [MAJ]

Publié le 12/05/2018 à 22:10 - Mise à jour le 13/05/2018 à 13:06
© VALERY HACHE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme a attaqué des passants au couteau, ce samedi soir dans le centre de Paris. Les premiers bilans, déjà lourds, font état d'un mort et quatre blessés dont deux graves. Le procureur de la République de Paris a confirmé la thèse de l'attentat terroriste et l'EI a revendiqué l'attaque. [article mis à jour avec les derniers éléments disponibles].

DERNIERE MINUTE - Un homme a attaqué des passants dans Paris ce samedi 12 au soir. Les premiers bilans sont d'ores et déjà lourds et font état d'au moins 1 mort et 4 blessés (et non 8 comme évoqué de source policière dans un premier temps). L'assaillant est passé à l'acte en utilisant un couteau, selon les premiers éléments disponibles, ce qui rappelle un mode opératoire qu'ont utilisé des terroristes par le passé par exemple à Marseille en octobre dernier.

Il était aux alentours de 21h30-22h lorsque les premières alertes ont retenti: un individu armé d'un couteau a attaqué des passants dans le secteur de la station de métro 4 septembre (ligne 3), dans le 2e arrondissement de la capitale. Très vite un agent de police a risposté en utilisant son arme de service pour neutraliser l'homme. Il est mort. De nombreux membres des forces de l'ordre ont immédiatement convergé vers la zone, qui a été entièrement bouclée.

Les premiers bilans provisoires de source policière ont été revus à la baisse au fil de la soirée: ils font désormais, peu avant 23h, état d'une victime décédée et quatre blessés (et non huit comme avancé dans un premier temps), dont deux en état "d'urgence absolue" qui ont été transférés à l'hôpital Georges Pompidou.

Mise à jour à 12h58: Le terroriste a été formellement identifié comme étant Khamzat Azimov selon une info dévoilée par France 2. Il s'agit d'un homme né en 1997 en Tchétchénie et naturalisé français en 2010. l était fiché depuis 2016 pour sa proximité avec un homme marié à une femme partie en Syrie. 

Mise à jour à 10h14: Contrairement aux premières informations, des sources judiciaires ont indiqué à plusieurs médias que le terroriste était bien fiché S. Il a été confirmé cependant qu'il n'avait pas d'antécédent judiciaire.

Mise à jour à 9h17: Le terroriste a été identifié comme étant un jeune homme d'origine tchétchène sans antécédant judiiaire connu. Ses parents ont été placés en garde à vue.

Voir notre article: Attentat à Paris: qui est le terroriste abattu par la police?

 

Mise à jour à 00h13: Le groupe Etat islamique revendique cette attaque au couteau perpétrée rue de Monsigny via son agence de propagande.

Mise à jour à 00h04: Le président de la République Emmanuel Macron a réagi à cette attaque terroriste sur Twitter. Il a présenté ses condoléances à la familles de la victime, assuré les blessés de son soutien et salué le courage des policiers sur place.

Mise à jour à 23h56: François Molins, procureur de la République de Paris, a annoncé à l'instant que le caractère terroriste de l'attaque avait été établi. La section antiterroriste de Paris a été saisie. L'enquête a mené à cette conclusion au vu du mode opératoire et aux témoignages relatant que l'assaillant avait prononcé "Allah Akhbar".

Mise à jour à 23h25: Pierre Gaudin, directeur de cabinet du préfet de Paris, s'est rendu sur les lieux de l'attaque et s'est exprimé. Il a confirmé que l'assaillant était bien mort tout comme "une personne, agressée par l'individu" qui est "décédée des suites de ses blessures". La brigade criminelle de la PJ de Paris est toujours chargée de l'affaire.

Mise à jour à 23h01: Les autorités demandent aux nombreuses personnes de sortie dans Paris en ce samedi soir d'éviter le secteur de l'attaque (métro 4 septembre, Paris 2e arr.). Sur place la situation reste très tendue et les forces de l'ordre déployées en grand nombre bouclent totalement la zone.

Mise à jour à 22h46: L'assaillant, abattu par la police après son carnage (voir ci-dessous), n'a pas été identifié à ce stade. Il n'avait pas de papiers d'identité sur lui. Si la brigade criminelle est la seule saisie à ce stade, le mode opératoire laisse penser à une attaque terroriste. Pour autant la piste d'un déséquilibré ne peut pour l'heure être écartée. Sur place, les forces de l'ordre, en nombre très conséquent, bloquent totalement un périmètre de plus en plus large afin de recueillir un maximum d'éléments.

Mise à jour à 22h34: De source policière, l'assaillant aurait crié "tuez-moi ou je vous tue!" aux policiers en les chargeant avec son arme blanche. Les agents auraient dans un premier temps tenté de l'immobiliser avec un taser, sans succès, avant de faire feu. L'individu aurait été atteint à au moins une reprise, juste au-dessus du coeur. 

Mise à jour à 22h27: Des images présentées comme celles de l'attaque, survenue en plein Paris ce samedi soir, commencent à affluer sur les réseaux sociaux. Cette vidéo notamment, que l'auteur assure être l'attaquant abattu:

Mise à jour à 22h19: Au moins une des personnes poignardées par l'assaillant a été grièvement blessée. Il s'agirait d'une femme. L'attaquant a pour sa part bien été abattu. 

Mise à jour à 22h14: Le policier qui est intervenu en premier sur les lieux de l'attaque a fait feu à deux reprises sur l'assaillant. Celui-ci se serait dirigé vers lui en tentant de l'attaquer à son tour, après avoir poignardé plusieurs personnes dans la rue.

L'essentiel: 

L'homme a agressé au couteau cinq personnes, dont une est morte, aux abords de la rue Saint-Augustin, a indiqué la préfecture de police. Quatre personnes ont été blessées: deux ont été transportées en "urgence absolue" à l'hôpital, deux en "urgence relative", selon cette source.

Sur Twitter, le ministre de l'Intérieur a salué "le sang froid et la réactivité des forces de police qui ont neutralisé l'assaillant". "Mes premières pensées vont aux victimes de cet acte odieux", a-t-il ajouté.

La brigade criminelle a été saisie, a-t-on appris de source judiciaire. Les motivations de l'agresseur étaient pour l'heure inconnues.

Cette attaque intervient alors que la France vit sous une constante menace terroriste. La dernière attaque meurtrière, le 23 mars à Carcassonne et à Trèbes (Aude), avait porté à 245 le nombre de victimes tuées dans les attentats sur le sol français depuis 2015.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'attaque a fait au moins 1 mort.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-