Alerte enlèvement pour un enfant de 4 ans kidnappé à Rennes

Alerte enlèvement pour un enfant de 4 ans kidnappé à Rennes

Publié le 16/08/2015 à 09:25 - Mise à jour à 09:35
©DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): RT
-A +A

Rifki, un petit garçon de 4 ans d'origine comorienne, a été enlevé samedi 15, place de la Mairie à Rennes (Ille-et-Vilaine). Une alerte enlèvement a été lancée ce dimanche. Le suspect, un "certain Ahmed", est "de couleur noire, 25 ans environ, 1M70, corpulence mince, avec les cheveux en crête", selon le ministère de la Justice.

Une alerte enlèvement a été lancée ce dimanche après la disparition de Rifki, un petit garçon de 4 ans, à Rennes (Ille-et-Vilaine). L’enfant, d’origine comorienne, a été enlevé samedi 15 vers 14h00, place de la Mairie par un homme vêtu d'un jean avec un dessin de lion sur la jambe gauche, rapporte le ministère de l’Intérieur.  

Rifki"a la peau noire, et les cheveux courts. Il est vêtu d'un pantalon, d'un tee-shirt et d'un blouson, l'ensemble de couleur noire, et chaussé de baskets rouges et blanches. Il a une casquette avec une tête de mort. Signe particulier: excroissance sur l'oreille droite", détaille le site du ministère de la Justice

Le suspect, un"certain Ahmed, est de couleur noire, 25 ans environ, 1M70, corpulence mince, avec les cheveux en crête, vêtu d'un jean avec un dessin de lion sur la poche arrière et la jambe gauche, et d'un blouson marron à manches courtes", est-il ajouté.

Si vous apercevez l’enfant ou le suspect, n’intervenez pas vous-même. Appelez immédiatement le 0800.358.335 ou envoyez un email à alerte.enlevement@interieur.gouv.fr, précise le ministère.  

C’est la quinzième fois que le dispositif alerte enlèvement est activé depuis son lancement en février 2006. Quatre critères sont requis pour le mettre en place: l’enlèvement doit être avéré, la victime mineure, son intégrité physique en danger et la police doit disposer d’informations permettant de la localiser ou bien ravisseur. A chaque fois, les enfants kidnappés ont été retrouvés vivants, la durée moyenne d’une disparition étant de 18 heures et 30 minutes.

En 2009, avait eu lieu la disparition la plus longue, quand une mère russe avait enlevé sa fille à Arles (Bouches-du-Rhône) pendant près d’un mois, du 20 mars au 12 avril 2009, avec l’aide de deux hommes avant d’être finalement retrouvée en Hongrie.

 

Auteur(s): RT

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-