Alerte info - Finlande: deux morts et six blessés à Turku après une attaque au couteau, un homme arrêté par la police [MAJ]

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Alerte info - Finlande: deux morts et six blessés à Turku après une attaque au couteau, un homme arrêté par la police [MAJ]

Publié le 18/08/2017 à 16:13 - Mise à jour à 18:26
©Photo AFP/HEIKKI SAUKKOMAA/LEHTIKUVA
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme a attaqué des passants dans le centre-ville de Turku, dans le sud de la Finlande, ce vendredi en milieu d'après-midi. La police a procédé à une interpellation sur les lieux du drame. Le premier bilan fait d'état deux morts et de six blessés. [Cet article est mis à jour au fil des événements]

ALERTE INFO - Deux personnes a été tuée et six autres ont été tuées selon l'AFP ce vendredi 18 en milieu d'après-midi à Turku dans l'extrême-sud de la Finlande sur les rives de la Baltique. Il s'agirait d'une attaque au couteau. Les forces de l'ordre demandent aux riverains d'éviter la zone. 

[Mise à jour à 18h11]: La police finlandaise évoque désormais une deuxième victime lors de l'attaque de Turku. Elle a égalemment indiqué que l'assaillant était soigné pour sa blessure à la jambe. 

[Mise à jour à 17h50]: Les autorités ont fait part d'un premier bilan officiel ce vendredi après-midi, après l'attaque au couteau à Turku. Une personne est décédée et huit autres ont été blessées. Plusieurs témoins de la scène ont expliqué dans les médias locaux avoir vu plusieurs corps giser au sol.

[Mise à jour à 16h53]: En 2013, le Premier ministre de l'époque, Jyrki Katainen, avait été approché à Turku dans la rue par un homme qui tenait un couteau. N'ayant pas manifesté d'agressivité et visiblement perturbé psychologiquement, cet homme n'avait pas été poursuivi.

[Mise à jour à 16h51]: "Le gouvernement suit de près la situation à Turku et l'opération de police en cours", a tweeté Juha Sipilä, le chef du gouvernement qui devrait se réunir dans la journée avec son équipe.

[Mise à jour à 16h47]: L'auteur de l'attaque n'aurait pas crié "Allah akbar" (le "takbir" musulman) mais plutôt "Varokaa", qui signifie "attention" ou "prenez garde" en finnois.

[Mise à jour à 16h42]: Selon le média finlandais YLE, au moins deux personnes ont été blessées selon l'un des premiers bilans de l'attaque. D'autres médias évoquent pour leur part un bilan de 6 blessés. 

[Mise à jour à 16h38 ]: La police finlandaise annonce être à la recherche d'autres assaillants potentiels. 

[Mise à jour à 16h26]: Les faits se sont déroulés sur la place du marché Puutori. La police finlandaise met fin aux rumeurs de la mort de l'assaillant en précisant qu'il a été neutralisé par des tirs dans la jambe, interpellé et placé en garde à vue. Un journaliste de YLE, la télévision publique nationale de Finlande, présent sur place décrit un corps étendu sur le sol et recouvert d'un drap blanc. Ce qui pourrait laisser penser à un décès, potentiellement d'une victime.

Certains médias, en se basant sur une vidéo présentée comme témoin, évoquent par ailleurs le fait que l'assaillant présumé aurait crié "Allah Akbar" au moment de passer à l'acte. Une information que les autorités n'ont pour l'heure, ce vendredi en milieu d'après-midi, pas confirmée. Le tabloïd finlandais Ilta-Sanomat annonce que six personnes ont été blessées, un homme et cinq femmes, dont une poussait un landau.

La situation est encore, quelques instants après les faits, très confuses: des coups de feu auraient été tirés selon certains médias qui annoncent que l'assaillant a été tué par la police. D'autres sources avancent au contraire que l'auteur présumé aurait été interpellé. 

On ignore encore le nombre de victimes et les motivations de leur agresseur. Un vaste dispositif de police a été déployé près des lieux de l'attaque et les blessés ont été pris en charge par les secours.

La police d'Helsinki a annoncé sur Twitter qu'elle renforçait la sécurité dans la capitale finlandaise suite aux évènements de Turku. La police finlandaise a ouvert deux lignes téléphoniques sur l'attaque au couteau ayant eu lieu cet après-midi: +358 503499187 ou +358 50 3268089.

Plus d'informations a suivre ici dans quelques instants sur FranceSoir.fr

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


On ignore encore le nombre de victimes et les motivations de leur agresseur.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-