Alerte Info - Séisme en Italie: deux enfants de 4 et 7 ans toujours bloqués sous les décombres

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Alerte Info - Séisme en Italie: deux enfants de 4 et 7 ans toujours bloqués sous les décombres

Publié le 22/08/2017 à 08:51 - Mise à jour à 08:53
© FRANCESCO PISCHETOLA / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'île italienne d'Ischia, au large de Naples, a été touchée par un tremblement de terre de magnitude 4 dans la nuit de lundi à mardi, faisant deux morts selon un premier bilan. Deux enfants sont encore coincés sous les décombres.

Un séisme de magnitude 4 sur l'échelle de Richter lundi 21 au soir à Ischia, une île très touristique au large de Naples (sud de l'Italie), a fait au moins deux morts, tandis que les secouristes tentaient encore d'extraire deux enfants en vie prisonniers des décombres.

Selon les infirmations données par les médias transalpins, les deux bambins, de 4 et 7 ans, ont réfugiés sous un lit et l'aîné est en contact avec les secours par téléphone. C'est la mère enceinte, saine et sauve, qui a donné l'alerte, tandis que le père a été secouru vers 2h30, heure locale. Les secours travaillent encore d'arrache-pied ce mardi 21 au matin pour les sortir de là.

Vers 4h du matin, les pompiers ont réussi à secourir Pasquale, un bébé de 7 mois tiré en pleurs mais vivants des décombres de sa maison après des heures d'efforts méticuleux.

La protection civile déplore la mort d'une femme âgée à Casamicciola, dans le nord d'île, tuée par des débris tombés d'une église. Selon les médias, le corps sans vie d'une autre a été repéré dans les décombres d'une maison écroulée. On dénombre également 25 blessés légers. L'unique hôpital de l'île, situé à Lacco Ameno, a été dans un premier temps évacué dans la crainte de dégâts, avant de recevoir l'autorisation de rouvrir ses portes. Plusieurs patients ont dû être acheminés vers un autre établissement par hélicoptère.

La terre a tremblé à 20h57, avec un épicentre à quelques kilomètres de profondeur au nord-ouest de l'île. D'abord évalué à 3,6 par l'Institut national de géophysique, le séisme a été révisé à 4,0 dans la soirée. Le séisme principal a été suivi d'au moins une quinzaine de répliques mineures.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les deux bambins, de 4 et 7 ans, ont réfugiés sous un lit et l'aîné est en contact avec les secours par téléphone.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-