Alexia Daval: l'avocat des parents demande une expertise ADN sur l'homme qui s'est suicidé à Esmoulins

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Alexia Daval: l'avocat des parents demande une expertise ADN sur l'homme qui s'est suicidé à Esmoulins

Publié le 02/02/2018 à 17:49 - Mise à jour à 17:56
© SEBASTIEN BOZON / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Me Jean-Marc Florand, avocat de la famille d'Alexia Daval va demander au juge d'instruction de comparer les relevés ADN retrouvés sur le lieu de la découverte du corps de la joggeuse à celui d'un homme qui s'est suicidé au début de l'année à Esmoulins.

Il pourrait s'agir d'un nouvel élément dans l'affaire du meurtre d'Alexia Daval par son conjoint Jonathann. Le 6 janvier dernier, le corps d'un homme de 38 ans avait été retrouvé mort dans le cabanon de jardin de sa maison d'Esmoulins, commune dans laquelle le corps de la joggeuse avait été découvert.

L'autopsie du corps de cet homme avait conclu à un suicide par arme à feu, par conséquent, aucun juge d'instruction n'avait été saisi. Toutefois, et alors que les conditions dans lesquelles le corps d'Alexia Daval a été en partie brûlé ne sont toujours pas éclaircies, l'avocat des parents de la jeune femme ne veut négliger aucune piste. Ainsi, Me Jean-Marc Florand va demander à ce que l'ADN du suicidé d'Esmoulins soit comparé avec ceux retrouvés sur le lieu de la découverte du corps d'Alexia, comme le rapporte France 3 Bourgogne France-Comté. Afin, notamment, de vérifier si Jonathann Daval n'a pas bénéficié de complicité dans cette affaire.

Lire aussi - Alexia Daval: un homme retrouvé tué par balle sur la même commune que la joggeuse

Le site de la chaîne publique précise que "soit aucun lien ADN n'existe, ce qu'affirme jusqu'à présent le procureur de Haute-Saône, et le dossier es définitivement refermé", "soit les ADN correspondent, cela ouvrirait un champ des possibles dont on ne sait où il aboutira", comme le souligne l'avocat.

Jeudi 1er, le procureur de la République de Vesoul a indiqué à France Bleu Besançon que "si une demande de croisement des ADN était faite au juge d'instruction, il ne devrait pas refuser".

A noter enfin que l'arme du suicide n'a toujours pas été retrouvée. Cependant, selon les constatations du médecin légiste, la blessure n'a pas entraîné la mort sur le coup. Le suicidé l'aurait déposée dans la poubelle pour éviter que ses enfants ne tombent dessus, poubelle emportée le lundi matin vers le centre d'incinération des ordures ménagères. Et lui de succomber un peu plus loin.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Jean-Marc Florand a demandé une analyse ADN sur l'homme qui s'est suicidé à Esmoulins début janvier.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-