Allemagne: deux réfugiés syriens sauvent... un responsable néo-nazi

Allemagne: deux réfugiés syriens sauvent... un responsable néo-nazi

Publié le 23/03/2016 à 18:18 - Mise à jour à 18:22
©Thomas Peter/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Il manifestait il y a quelques mois seulement contre l'accueil des réfugiés, ces "primates hors-la-loi" disait-il, en Allemagne. Mercredi dernier, Stefen Jagsch a été secouru, et peut-être sauvé, par des migrants Syriens alors qu'il venait d'avoir un grave accident de la route.

Pour lui ce sont des "primates". Un cadre du Parti national-démocratique (NPD), une formation néo-nazie allemande, a été secouru après un grave accident de la route, le 16 mars dernier sur la commune d'Altenstadt située à la frontière franco-allemande. Ce jeune homme de 29 ans ouvertement raciste a été immédiatement secouru par des réfugiés syriens qui passaient par là, rapporte notamment le journal allemand Bild.

Stefen Jagsch a fait une sortie de route à pleine vitesse, mercredi dernier, avant de venir percuter un arbre. Ce sont des réfugiés syriens, qui passaient par là en minibus, qui se sont les premiers arrêtés pour lui porter secours. Ils ont ainsi dégagé le jeune homme, gravement blessé, de la carcasse de son véhicule avant de lui prodiguer les premiers soins en attendant l'arrivée des secours. Mais sont repartis avant, probablement par peur d'être arrêtés.

Grâce, notamment à leur intervention Stefen Jagsch "va bien, compte tenu des circonstances", a précisé le responsable local du NPD Jean Christoph Fiedler. Le cadre d'extrême-droite a également concédé à la presse que les Syriens avaient agi de manière "humaine".

Stefen Jagsch a été candidat aux dernières élections municipales allemandes sous l'étiquette du NPD. En janvier dernier, il s'est illustré en participant à une manifestation contre l'accueil des réfugiés en Allemagne, au cours de laquelle il les a qualifiés de "primates hors-la-loi". Son parti fait quant à lui l'objet d'une procédure d'interdiction menée par la Cour constitutionnelle pour révisionnisme, racisme et antisémitisme.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le parti de Jagsch, le NPD, fait l'objet d'une procédure d'interdiction menée par la Cour constitutionnelle pour révisionnisme, racisme et antisémitisme.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-