Allemagne: une mère prostituait sa fille de 16 ans sur Internet, elle est condamnée à quatre ans de prison

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Allemagne: une mère prostituait sa fille de 16 ans sur Internet, elle est condamnée à quatre ans de prison

Publié le 08/02/2017 à 15:45 - Mise à jour à 15:55
©Damien Meyer/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une mère de famille de 37 ans a été condamnée à quatre ans de prison en Allemagne pour avoir prostitué sa fille mineure sur Internet. Son compagnon a également été condamné pour avoir abusé de l'adolescente et de l'une de ses sœurs, alors âgée de 11 ans.

Quatre ans de prison ferme. C'est la peine à laquelle a été condamnée une mère ce mercredi 8 par un tribunal allemand pour avoir prostitué, via Internet, l'une de ses filles alors âgée de 16 ans. En raison de la minorité de la victime, le procès s'est déroulé à huit clos. A noter que selon l'accusation, les parents de la jeune fille n'avaient pas besoin d'argent.

La mère, une aide-soignante de 37 ans, a donc été condamnée par le tribunal de Hildesheim (près d'Hanovre dans le nord de l'Allemagne) pour proxénétisme et abus sexuel grave sur mineur. Son ancien compagnon, un électricien de 40 ans, était également poursuivi devant la même juridiction pour avoir abusé de l'adolescente et de l'une de ses sœurs, alors âgée de 11 ans. Il a été condamné à quatre ans et 10 mois de prison. La mère avait même encouragé son compagnon à abuser de la plus jeune.

La mère avait diffusé entre 2012 et 2013 des annonces sur différents sites internet dans lesquelles elle proposait, contre rétribution, les services sexuels de sa fille, qu'elle présentait comme majeure. Elle prenait les rendez-vous avec les clients, négociait les tarifs des relations sexuelles avant de percevoir l'argent, menaçant sa fille de la mettre à la rue si elle refusait de coucher avec des hommes.

Si la mère de famille a reconnu les faits, sans toutefois s'excuser auprès de ses filles, son compagnon, lui, a nié toute responsabilité dans l'affaire, malgré toutes les preuves qui l'accablaient. Il a évoqué la possibilité d'un complot de la part de son épouse et d'une de ses filles.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La mère de famille a reconnu les faits, sans toutefois s'excuser auprès de ses filles.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-