Alpes-Maritimes: une jeune femme retrouvée morte près d'une rave party, la piste criminelle n'est pas écartée

Alpes-Maritimes: une jeune femme retrouvée morte près d'une rave party, la piste criminelle n'est pas écartée

Publié le 18/07/2017 à 07:51 - Mise à jour à 07:58
©Martin Le Roy/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Dans l'arrière pays niçois, le corps sans vie d'une jeune femme a été retrouvé par des promeneurs non loin d'une rave party illégale. Pour le moment, les enquêteurs la thèse de l’accident mais la piste criminelle n’est pas encore écartée.

La fête a viré au drame. Dans l'arrière pays niçois, au col de l'Ablé (Alpes-Maritimes), le corps sans vie d'une jeune femme a été retrouvé par des promeneurs non loin d'une rave party illégale. A la découverte du cadavre, qui se trouvait en contrebas d'une falaise, des dizaines de personnes faisaient encore la fête à proximité. Et manifestement, personne ne s'était rendu compte de la disparition de la victime. Selon les premiers éléments divulguées, elle avait 29 ans, habitait à Nice et était mère d'une petite fille.

Pour le moment, les enquêteurs semblent privilégier la thèse de l’accident mais rien ne permet encore d'écarter la piste criminelle. Une autopsie a donc été réalisée sur le corps de la victime et devrait permettre d’en savoir sur les causes exactes de sa mort. En parallèle, des analyses toxicologiques ont été effectuées sur les participants qui se trouvaient encore sur place dimanche lors de la découverte du corps. Quant aux organisateurs de la manifestation, ils doivent être entendus.

Malheureusement, ce type d'accident n'est pas isolé. En effet, ce n'est pas la première fois ces derniers jours qu'une rave party vire au cauchemar. Le 9 juillet dernier, lors d'une fête sauvage sur la commune de Le Gâvre (Loire-Atlantique), un jeune homme âgé de seulement 17 ans avait été pris en charge par les pompiers alors qu'il gisait sur le sol, inanimé. Une autopsie devait avoir lieu dans les jours qui ont suivi son décès afin de déterminer les causes de sa mort.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La rave party illégale avait lieu au col de l’Ablé, sur la commune de Lucéram (Alpes-Maritimes).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-