Alpes: un skieur de 24 ans fait une chute mortelle dans un ravin

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Alpes: un skieur de 24 ans fait une chute mortelle dans un ravin

Publié le 06/03/2017 à 11:57 - Mise à jour à 12:06
©Robert Pratta/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un skieur de 24 ans est mort dimanche près de la station de La Foux d’Allos, dans les Alpes. Il était parti faire du hors-piste avec un autre homme et a chuté dans un ravin. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes du drame.

La montagne a tué dimanche 5 dans les Alpes. Un skieur de 24 ans a trouvé la mort près de la station de La Foux d’Allos dans les Alpes-de-Haute-Provence. Parti avec un autre vacancier pour faire du ski hors-piste, il a fait une chute mortelle dans un ravin à la limite du domaine skiable.

Selon Le Dauphiné libéré qui a révélé l'information, la victime était originaire de Limoges et était partie skier avec un autre homme du même âge. Il est tombé dans le ravin dit de Pounchus, alors que les conditions météorologiques étaient particulièrement mauvaises.

Des conditions qui ont considérablement compliqué la tâche des équipes de secours. En effet, l'hélicoptère de la Section aérienne de la gendarmerie (SAG) de Digne-les-Bains qui devait être envoyé sur place n'a pas pu décoller.

Une caravane humaine, composée de militaires du Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Jausiers et de sapeurs-pompiers, a donc dû être constituée pour se rendre sur la zone, située à 1.800 mètres d'altitude et particulièrement difficile d'accès à pied.

Le second skieur s'en est sorti physiquement indemne mais en état de choc.

On ignorait encore ce lundi les circonstances dans lesquelles la victime a fait cette chute. Une enquête judiciaire a été ouverte par le parquet de Digne-les-Bains et confiée au Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne de Jausiers et à la gendarmerie de la Foux d’Allos.

Le ski hors piste n'est pas interdit en France. Toutefois, la responsabilité de la station ne peut être mise en cause dès lors que la signalisation indique bien les limites du domaine skiable. Ceux qui souhaitent s'y aventurer le font à leurs risques et périls. Les sauveteurs rappellent donc régulièrement l'importance de la préparation et de l'équipement.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le second skieur n'a pas été blessé mais était en état de choc.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-