Altercation et menaces sur la route en Seine-et-Marne: les deux octogénaires étaient armés

Altercation et menaces sur la route en Seine-et-Marne: les deux octogénaires étaient armés

Publié le 29/09/2017 à 08:59 - Mise à jour à 09:07
©Jim Young/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Lors d'une altercation entre deux automobilistes survenue mercredi en Seine-et-Marne, l'un des conducteurs, âgé de 87 ans, a sorti un pistolet. Prévenus, les policiers ont constaté que sa femme était également armée.

Un conducteur s'est retrouvé face à face avec une arme braquée sur lui, mercredi 27 en Seine-et-Marne, après une altercation avec un autre automobiliste. Une situation effrayante mais également insolite car de l'autre côté du canon se trouvait un homme de 87 ans. Et sa  femme de 83 ans était également équipée pour en découdre.

Ces faits surréalistes ont eu lieu à Montereau, en Seine-et-Marne. Le conducteur d'une Seat avait tenté de doubler une Citroën, dans laquelle se trouvait le couple d'octogénaires, lorsque celle-ci  lui aurait coupé la route, relate Le Parisien. Le premier invective le second au feu rouge, mais la scène jusque-là assez banale a pris un tout autre ton lorsque le vieil homme a sorti un pistolet et l'a pointé sur son vis à vis.

Ce dernier a prévenu la police qui a stoppé rapidement la Citroën et désarmé son occupant. Mais les fonctionnaires n'étaient pas au bout de leurs surprises puisqu'en fouillant le véhicule, ils ont trouvé une seconde arme de poing, dans le sac à main de la femme.

Les deux pistolets automatiques étaient chargés, l'un avec des balles à blanc, l'autre avec des munitions en plastique. Les deux peuvent cependant blesser, voire être mortelles à bout portant. Les deux retraités ont expliqué avoir déjà été agressés et transporter ces armes pour se défendre. Ils devront répondre devant un juge de ce port d'arme et de ces menaces. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les deux armes étaient chargées avec des munitions non létale mais restaient dangereuses.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-