Ambilly: Le corps d’un fœtus découvert dans un parc

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Ambilly: Le corps d’un fœtus découvert dans un parc

Publié le 16/09/2017 à 13:00 - Mise à jour à 13:07
©JeanbaptisteM/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le corps sans vie d’un fœtus d’environ cinq mois a été découvert vendredi dans un parc d’Ambilly (Haute-Savoie). Une enquête a été ouverte pour retrouver la mère ainsi que découvrir si l’enfant est né viable.

Fausse couche? Déni de grossesse? Accouchement clandestin? Les questions demeuraient nombreuses ce samedi 16 après la découverte en Haute-Savoie d’un fœtus dans le parc Jean-Beauquis d’Ambilly. Le corps sans vie a été retrouvé par des enfants qui jouaient sur place. Il se trouvait dans une zone un peu à l’abris des regards, rapporte Le Dauphiné libéré.

Prévenus et dépêchés sur place, les pompiers n’ont pu que constater que le fœtus était mort. C’est donc à la police qu’est revenue l’affaire, l’enjeu principal étant de retrouver la mère. Les enquêteurs ignorent notamment s’il s’agit d’une fausse couche ou si l’enfant était vivant à la naissance. Selon les premières informations divulguées, il aurait été âgé d’environ cinq mois, ce qui le placerait au mieux dans la catégorie des très grands prématurés. Même en milieu hospitalier, la majorité des bébés nés avant 25 semaines de grossesse ne survivent pas.

Les policiers ont mené des recherches aux alentours du lieu de la découverte épaulés notamment par deux maître-chiens des pompiers, sans parvenir à retrouver la trace de la mère. Une enquête de voisinage a également été menée. Une autopsie du fœtus a été ordonné et devrait notamment permettre d’établir si le fœtus est issu d’une fausse couche.

Déjà en juillet dernier, trois nouveaux-nés ont été découverts à Lorient (Morbihan), l'un dans la chambre froide d'un bateau de pêche et deux autres dans un congélateur du domicile de la mère supposée. En avril le corps sans vie d'un nourrisson a été retrouvé dans la Seine à Nanterre (Hauts-de-Seine).

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les pompiers n'ont pu que constater que le fœtus était mort.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-