Amboise: des collégiens brutalement attaqués par des frelons asiatiques, 6 élèves hospitalisés

Amboise: des collégiens brutalement attaqués par des frelons asiatiques, 6 élèves hospitalisés

Publié le 06/09/2017 à 14:39 - Mise à jour à 14:57
©Regis Duvignau/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Mardi, des collégiens d'un établissement d'Amboise (Indre-et-Loire) ont été attaqués par des frelons asiatiques. Les insectes avaient construit leur nid pendant les vacances alors que tout était calme jusqu'au retour des élèves lundi.

Le piège s'est construit petit à petit, pendant les longues vacances d'été et a piégé les élèves le deuxième jour d'école. Une dizaine d'adolescents et un adulte ont en effet été attaqués mardi 5 vers midi par un groupe particulièrement agressif de frelons asiatiques. Six élèves, atteints à plusieurs reprises par les dards douloureux, ont fini à l'hôpital.

Les faits se sont déroulés à Amboise, dans le département de l'Indre-et-Loire. Alors que les élèves du collège André-Malraux étaient dans la cour de récréation, les frelons se sont mis à attaquer, piquant les bras et la tête.

Comment expliquer une telle attaque? Le nid des frelons –habituellement placé en hauteur– a été conçu par les insectes dans une haie à seulement deux mètres de hauteur. Pourquoi? Parce que lors des vacances d'été, les lieux sont particulièrement calmes et les frelons ont pu s'installer tranquillement. Ils ne s'attendaient pas à l'agitation d'une cour de récréation remplie d'adolescents.

Les pompiers sont intervenus pour détruire le nid, même si les frelons devraient encore être présents quelques jours dans le secteur. Parmi la demi-douzaine d'élèves pris en charge médicalement, une collégienne a subi cinq piqûres sur le corps. Quelques heures après les faits, toutes les inquiétudes pour la santé des victimes étaient levées.

Signalé pour la première fois en France en 2004 dans le Lot-et-Garonne, ce frelon originaire de Chine ne cesse depuis de se répandre sur le territoire. Bien que douloureuse, la piqûre du frelon asiatique n'est pas plus dangereuse que celle d'un guêpe ou d'une abeille commune, sauf en cas d'allergie ou de piqûres multiples.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le frelon asiatique a été signalé pour la première fois en 2004.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-