Amiens: condamné pour viol, il abusait de sa fille dans le parloir de la prison

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Amiens: condamné pour viol, il abusait de sa fille dans le parloir de la prison

Publié le 18/09/2017 à 12:50 - Mise à jour à 13:03
©Michael Coghlan/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un homme et son épouse comparaîtront pour viol devant la cour d'assises de la Somme dès le 29 septembre. Ils sont accusés de viols sur quatre de leurs enfants. Le père aurait poursuivi ces agressions durant son incarcération.

Un couple devrait comparaître à partir du 29 septembre devant la cour d'assises de la Somme, à Amiens, révèle Le Courrier picard. L'homme et la femme sont accusés d'avoir commis des viols incestueux sur quatre de leurs enfants entre 2009 et 2015.

Lui avait déjà été condamné pour viol, elle, âgée de 47 ans aurait activement participé aux faits. Leur logement situé dans un petit village au sud d'Amiens a été le théâtre de scènes effroyables.

C'est leur fille qui a révélé les viols qui avaient commencé lorsqu'elle avait 10 ans. Sa mère la réveillait alors la nuit pour la conduire dans le lit de son père.

Même après l'incarcération de celui-ci, elle a assuré qu'elle continuait à être violée au parloir alors que sa mère, son demi-frère et sa demi-sœur faisaient le guet. Cette dernière, issue d'une précédente union de la mère, a par la suite aussi avoué qu'elle avait été abusée par l'homme de 52 ans. Et ce dès ses huit ans et parfois plusieurs fois par jour. La jeune fille a même indiqué avoir eu un enfant avec son présumé violeur.

Le fils lui était semble-t-il abusé par sa maman. La femme a en effet avoué sa complicité et après avoir décrit son époux comme quelqu'un d' "autoritaire et violent" elle a concédé que ce dernier"l'avait convaincue d'avoir des rapports avec son propre fils". Et ce n'est pas tout, puisque les deux parents auraient aussi eu des relations sexuelles devant leur progéniture. Le procès doit durer jusqu'au 11 octobre.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le père était incarcéré pour viol.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-