Angleterre: environ 150 personnes victimes d'une mystérieuse "brume chimique" sur la côte du Sussex

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Angleterre: environ 150 personnes victimes d'une mystérieuse "brume chimique" sur la côte du Sussex

Publié le 28/08/2017 à 10:38 - Mise à jour à 11:07
©Flickr/ @Herry Lawford
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La côte du Sussex, dans le sud-est de l'Angleterre, a été évacuée dimanche à cause d'une mystérieuse "brume chimique". Environ 150 personnes ont été prises en charge par les hôpitaux afin d'être "décontaminées".

La plage de Birling Gap dans le Sussex, en Angleterre, a été évacuée par les services d'urgences dimanche 27 à cause d'une "brume chimique", a indiqué la police locale. Plus de 150 personnes ont été prises en charge par les hôpitaux pour être "décontaminées". Elles ont signalées souffrir d'irritations aux yeux, de difficultés respiratoires et de vomissements. Les routes des alentours ont immédiatement été fermées, et les autorités ont invité la population à éviter la zone. Les habitants ont eu comme consigne de fermer toutes les fenêtres de leur maison et de ne pas quitter leur domicile.

"C'était comme une brume qui descendait sur la plage depuis l'ouest. Sur une période d'environ 30 à 35 secondes, j'ai commencé à ressentir des irritations tout comme d'autres personnes. Au bout de deux ou trois minutes, ma femme a vraiment ressenti des démangeaisons et les yeux qui piquaient. Tout à coup, tout le monde a commencé à se lever et à mettre de l'eau de mer dans les yeux ou à laisser tomber de l'eau sur ses yeux pour les nettoyer", a raconté Roy Page, un homme présent sur la plage au moment de l'incident à la BBC.

Selon les premiers éléments, la police de Sussex a supposé que le mystérieux gaz serait venu de la mer, elle a également démenti la rumeur qui a grandi sur les réseaux sociaux comme quoi cette brume serait composée de chlore.

Avec la météo qui est prévue sur les côtes sud de l'Angleterre ces prochains jours, la police a tenu à rassurer, via un communiqué, les centaines de personnes qui sont attendues sur les plages cette semaine: "La situation continue d'être surveillée, mais l'on pense qu'il s'agit d'un incident isolé et qu'il ne devrait pas se reproduire".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une mystérieuse "brume chimique" a entraîné l'évacuation de la plage de Burling Gap, en Angleterre, dimanche 27. (Illustration)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-