Anna Circé, violée en 2011, attend toujours que son agresseur soit traduit en justice (vidéo)

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Anna Circé, violée en 2011, attend toujours que son agresseur soit traduit en justice (vidéo)

Publié le 17/08/2017 à 11:59 - Mise à jour à 12:03
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une jeune de 29 ans, prénommée Anna, victime d'un viol en 2011, a récemment lancé une pétition pour que son violeur réponde enfin de ses actes lors d'un procès, qu'elle attend depuis longtemps. Plus de 129.000 personnes lui ont déjà apporté leur soutien.

Voilà six ans qu'elle vit un enfer. Six ans qu'elle attend que justice lui soit rendue. Six ans que la procédure piétine. Anna Circé (un alias), 29 ans, a été violé par un homme en 2011. Elle avait porté plainte dès le lendemain de l'agression. Mais depuis, son affaire n'a toujours pas été jugée. Son agresseur, marié, père d'un enfant, qui travaille comme artisan, n'a été placé sous contrôle judiciaire qu'en 2014. Mais Anna veut un procès en bon et due forme pour enfin tourner la page. Et ne plus craindre de le croiser dans la rue.

Car c'est arrivé. Au mois d'avril, cet homme est venu travailler dans son immeuble et elle l'a croisé dans l'escalier alors qu'elle était avec son petit garçon. "On m'a dit que même s'il ne respectait pas son contrôle judiciaire en venant dans mon immeuble, il n'irait pas en prison pour autant. C'est à ce moment-là que j'ai bien vu que je n'allais pas être protégée par la justice" a-t-elle expliqué à LCI.

La jeune femme s'est longuement confiée à la télévision. Pour faire bouger les choses, elle a décidé de lancer une pétition sur le site change.org en mai dernier. Ce jeudi 17 à la mi-journée, elle avait reçu le soutien de plus de 129.000 personnes. Elle a également créé le hashtag #JeSuisAnna et plusieurs internautes ont utilisé cet outil pour lui dire combien ils trouvaient cette situation injuste.

Après la publication de la pétition, le tribunal de Caen a décidé de renvoyer l'affaire devant les Assises mais le juge d'instruction n'a toujours pas statué. Et Anna ne pense pas que cela se fera avant 2019. "En 2018, on m'a dit qu'il n'y avait plus de session disponible" a-t-elle déclaré.

Depuis la pétition, Anna a revu son violeur trois fois près ou dans son immeuble. "Aujourd'hui, je ne me sens même plus en sécurité chez moi". C'est pourquoi elle a décidé de déménager.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Anna, 23 ans au moment des faits, se bat pour obtenir un procès afin que son violeur soit puni, six ans après.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-