Apologie du terrorisme: un enfant de 9 ans auditionné dans l'Aisne, son père porte plainte pour "diffamation"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Apologie du terrorisme: un enfant de 9 ans auditionné dans l'Aisne, son père porte plainte pour "diffamation"

Publié le 31/01/2015 à 17:01 - Mise à jour à 18:43
©Durant Florence/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): RT

-A +A

Dans l'Aisne, un enfant de neuf ans a été auditionné par la police pour apologie du terrorisme. Il était soupçonné d'avoir crié "Allah Akbar", au cours d'une minute de silence en hommage aux victimes de Charlie Hebdo. Son père a décidé de porter plainte pour diffamation.

En début de semaine, mercredi 28, l'audition d'un enfant de huit ans pour "apologie du terrorisme" à Nice a affolé les médias. Ce samedi, on apprend qu'un autre enfant, de neuf ans cette fois, a été entendu à la gendarmerie pour les même raisons dans l'Aisne le 15 janvier. Un témoin avait assuré l'avoir entendu crier "Allah Akbar, vive le Coran" au cours d'une minute de silence en hommage aux victimes des attentats de Charlie Hebdo. Mais après enquête, ces soupçons se sont révélés"totalement infondés", selon le procureur de Soissons, Jean-Baptiste Bladier. Le père de l'enfant incriminé a donc décidé de porter plainte pour diffamation.

Car au cours de la minute de silence qui a eu lieu dans la cantine municipale, aucun témoin n'a entendu l'enfant crier "Allah Akbar, vive le Coran", explique le procureur. C'est un autre enfant qui l'a raconté à sa mère, employée de la cantine. Cette dernière l'a alors elle-même rapporté à son supérieur et c'est ainsi que la brigade de gendarmerie a été prévenue.

Entendu par la gendarmerie de Villers-Cotterêts (Aisne) le 15 janvier, en présence de son père, dans le cadre d'une enquête pour apologie du terrorisme, l'enfant a expliqué aux enquêteurs qu'il ne comprenait pas pourquoi il était là et qu'il y avait sans doute eu un malentendu. Furieux, son père a donc déposé plainte le 23 janvier pour dénonciation calomnieuse et diffamation.

Le 28 janvier, un autre enfant, de confession musulmane, a été auditionné à Nice pour avoir déclaré en classe qu'il était "avec les terroristes et contre les caricatures". Il aurait également refusé de participer à la minute de silence en hommage aux victimes de Charlie Hebdo. Devant les enquêteurs, le garçon aurait assuré ignorer jusqu'au sens même du mot "terrorisme".

 

Auteur(s): RT


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un enfant de neuf ans est soupçonné d'avoir crié "Allah Akbar" à la cantine.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-