Apologie du terrorisme: un Niçois, dénoncé par une amie Facebook, condamné à deux ans de prison ferme

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Apologie du terrorisme: un Niçois, dénoncé par une amie Facebook, condamné à deux ans de prison ferme

Publié le 28/01/2017 à 17:23 - Mise à jour à 17:25
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Agé de 27 ans, un Niçois a été condamné vendredi à deux ans de prison ferme pour apologie du terrorisme et consultation de sites terroristes. L'homme, de nationalité française et dont le casier portait déjà des condamnations pour vol aggravé et détention de stupéfiants, a été dénoncé par une Belge avec qui il était en contact via Facebook.

Un Niçois de 27 ans a été condamné vendredi 27 à deux ans de prison ferme pour apologie du terrorisme et consultation de sites terroristes après avoir été dénoncé par une Belge avec qui il était en contact via Facebook, a indiqué ce samedi 28 à l'AFP l'avocat du prévenu. L'homme, de nationalité française et dont le casier portait déjà des condamnations pour vol aggravé et détention de stupéfiants, a été immédiatement placé en détention. Le parquet avait requis trois ans d'emprisonnement.

Une jeune Bruxelloise de confession musulmane, avait signalé le 25 novembre 2015 aux services belges qu'elle avait des conversations sur Facebook avec un homme dont les propos semblaient inquiétants, a précisé cet avocat, Jean-François Fouqué, confirmant une information de Nice-Matin. À la suite de ce signalement, le parquet de Nice avait été saisi, ce qui avait débouché, en septembre dernier, sur des réquisitions écrites. L'homme a finalement été interpellé le 25 janvier 2017 au domicile de ses parents, à Nice, avant d'être déféré et de passer en jugement vendredi lors d'une comparution immédiate.

Sur Facebook, le jeune homme radicalisé faisait l'apologie du terrorisme, défendant le fait que les musulmans avaient le droit de se défendre et dénonçant sur fond de théorie du complot "l'hypocrisie" des médias français.

Aucun lien direct avec une quelconque organisation djihadiste n'a pu être établi. Des traces de photos d'enfants blessés ou morts suite à de supposés bombardements français en Irak et en Syrie, ainsi que de photos de décapitation, ont également été retrouvées sur son ordinateur, permettant d'établir le délit de consultation de sites terroristes.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le parquet avait requis trois ans d'emprisonnement.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-