Après la polémique, Cukierman et Boubakeur enterrent la hache de guerre

Auteur(s)
AZ
Publié le 25 février 2015 - 15:11
Image
Cukierman et Boubaker à L'Elysée mardi 24 février.
Crédits
©Christian Hartmann/Reuters
Roger Cukierman et Dalil Boubakeur à l'Elysée mardi 24.
©Christian Hartmann/Reuters
Au lendemain de la polémique suscitée par les propos de Roger Cukierman sur "les jeunes musulmans", François Hollande a reçu mardi 24 à l'Elysée le président du CRIF et celui du CFCM. A l'issue de leur entrevue, les deux hommes se sont affichés apaisés.

Tout semble être rentré dans l'ordre, du moins en apparence. Dalil Boubakeur, président du Conseil français du culte musulman (CFCM), et Roger Cukierman, responsable du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) se sont retrouvés mardi 24 à l’Elysée pour tenter d'apaiser les tensions. Organisée par le "médiateur" François Hollande, cette rencontre fait suite à la vive polémique née des propos de Roger Cukierman. Invité d'Europe-1 lundi 23, le président du CRIF avait stigmatisé les "jeunes musulmans" et qualifiée Marine Le Pen d'"irréprochable personnellement".

Si ses mots ont fait couler beaucoup d'encre, la hache de guerre semble toutefois être enterrée. "Nous sommes sur le même bateau, nous avons le même combat à mener contre le racisme et l'antisémitisme", a lancé Roger Cukierman, à l'issue d'une entrevue d'une demi-heure avec le chef de l'Etat. "Nous nous connaissons depuis longtemps et nous avons créé ensemble les amitiés judéo-musulmanes, il y a 12 ans, qui continuent de fonctionner. Nous voulons qu'entre la communauté musulmane et la communauté juive, on ait une conception commune du vivre-ensemble", a-t-il ajouté.

Même son de cloche pour Dalil Boubaker. "Nous avons voulu apporter l'apaisement nécessaire afin que les fidèles de nos deux communautés puissent à nouveau partager le principe de convivialité et du vivre-ensemble"a-t-il déclaré. Si les tensions semblent s'être apaisées, le recteur de la Grande mosquée de Paris a tout de même joué cartes sur table en soulignant la "peine des musulmans de France qui ont souffert des mots prononcés". Indigné des propos tenus par Roger Cukierman, le président du Conseil français du culte musulman avait d'ailleurs montré son indignation lundi en boycottant le dîner du CRIF.

Mais pas question d'envenimer la polémique. Au sortir de leur entrevue avec François Hollande, les deux hommes se sont serrés la main devant les photographes en guise de réconciliation. Sur son compte Twitter, le Premier ministre Manuel Valls, a commenté l’entrevue des deux hommes au palais de l’Elysée, saluant "leur esprit de responsabilité" qui montre "la force du vivre ensemble".

À LIRE AUSSI

Image
François Hollande au dîner du Crif, lundi 23 février.
Dîner du CRIF: François Hollande dévoile son plan de bataille contre le racisme et l'antisémitisme
Présent au 30e dîner du CRIF, qui s'est déroulé dans une tension palpable à la suite des propos de Roger Cukierman, François Hollande a promis un plan de lutte nationa...
24 février 2015 - 08:37
Politique
Image
Roger Cukierman.
Roger Cukierman: le Front national "n'est pas fréquentable" assure le président du CRIF
Roger Cukierman était l'invité d'Europe-1 ce lundi matin. Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) est notamment revenu sur l'ant...
23 février 2015 - 09:45
Politique
Image
Dalil Boubakeur et Roger Cukierman.
Tensions CRIF/CFCM: Hollande reçoit Cukierman et Boubakeur à l'Elysée pour jouer l'apaisement
François Hollande reçoit Roger Cukierman, président du CRIF, et Dalil Boubakeur, président du CFCM, ce mardi afin d'apaiser les tensions naissantes entre les deux resp...
24 février 2015 - 17:02
Politique